Beni territoire : des politiques siégeant à Kinshasa de nouveau pointés du doigt dans la persistance de l’insécurité à l’Est

La société civile du territoire de Beni a organisé une marche pacifique à Oicha ce vendredi 09 octobre. Comme d’habitude, la marche avait pour objectif, la dénonciation persistance  de la guerre  dans la région. Pour la société civile, la guerre est entretenue volontairement par certaines personnalités hautement placées dans le gouvernement congolais à Kinshasa.

Une manière de faire une pression pour que le Président de la république démocratique du Congo arrive dans le territoire de Beni pour  s’imprégner de la situation  sécuritaire dans  cette partie du pays.

La marche pacifique de la société civile a débuté au  bureau du conseil territorial de la jeunesse à Oicha jusqu’au bureau de l’administrateur du territoire de Beni. Les manifestants étaient encadrés par la police nationale congolaise.

A la tête de la marche, Noella Katongerwaki, présidente de la société civile, ainsi que son comité territorial accompagné par les membres de la LUCHA, les Rasta et quelques curieux.

Au bureau du territoire de Beni, les manifestants ont lu leur mémorandum dans lequel ils  veulent l’implication du chef de l’Etat afin de stopper le calvaire de la population du territoire de Beni.

Pour la société civile, « la guerre est entretenue volontairement par certaines personnalités hautement placées dans le gouvernement congolais à Kinshasa ».

Dans son mémorandum, elle fustige la  complicité de certaines autorités  qui sont à la base du  malheur de la population du territoire de Beni.

C’est pourquoi la société civile demande que le chef de l’Etat arrive dans la région pour échanger avec la population longtemps meurtrie par les massacres.

L’administrateur assistant chargé des finances et du développement en territoire de Beni a promis d’orienter les doléances de la société civile à qui de droit.

La  marche pacifique de la société civile n’a connu aucun incident majeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *