Butembo-Meurtre du Dr Muzoko : le procès commence à fin octobre 2020

Le procès du docteur Muzoko Kiboung Richard-Valéry commence vers la fin du mois d’octobre 2020. Il sera instruit par la Cour Militaire Opérationnelle du Nord-Kivu à Butembo même. L’information est livrée à Radio Moto Butembo-Beni ce samedi 10 octobre 2020 par le Premier Président de cette Cour.

Joint au téléphone, le Colonel Zingi Tulanda Ngondendi a fait entendre que le dossier Muzoko figure parmi tant d’autres qui seront instruits à partir du 26 octobre à Beni puis à Butembo.

«Ces dossiers là seront traités à Beni. A Butembo, ce ne sera pas le 26 octobre. C’est selon le programme. Il va commencer à Beni pour se terminer à Butembo. Donc, il n’y aura pas rupture. Si on commence à Beni c’est pour terminer à Butembo», a-t-il précisé.

Ce haut Officier magistrat avait déjà confié le samedi 18 avril 2020 à Radio Moto Butembo-Beni que le procès Muzoko aura lieu après la levée des restrictions liées à la lutte contre le Coronavirus. Le procès Muzoko sera le deuxième de grande sensibilité que le colonel Zingi préside à Butembo.

Gradé capitaine, Zingi Tulanda, Président du Tribunal Militaire, garnison de Beni-Butembo, avait tout dirigé dans le dossier judiciaire relatif au meurtre du docteur Kisonia Kidubay vers 2007. Aujourd’hui gradé Colonel, le haut Officier militaire préside la Cour Militaire opérationnelle du Nord-Kivu.

Près de 25 prévenus attendus à la barre

C’est cette instance judiciaire qui va faire comparaître, dans les prochains jours, près de 25 prévenus accusés du meurtre du docteur Muzoko. Des miliciens, des civils ordinaires et au moins trois médecins vont répondre devant la Cour dans le dossier RMP 1476/KNG/2019 à charge d’un certain Paluku Kanzekele Jean alias Pablo Boiteux. Lui et ses complices sont accusés du meurtre du médecin camerounais et d’attaques des Centres de Traitement Ebola à Butembo.

Le ministère public retient aussi contre eux l’infraction de terrorisme et association de malfaiteurs.

Pour rappel, des bandits avaient fait irruption aux cliniques universitaires de l’UCG à l’horizon le vendredi 19 avril 2019 pour tuer par balle Docteur Muzoko Kiboung, agent de l’Organisation Mondiale de la Santé, OMS.

Radio Moto Butembo-Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *