RDC/Mgr Marcel Utembi : « Tout le monde sait que le pays est malade ; il réclame l’implication de tous pour se relever »

Malade, la RDC réclame l’implication de tous et en particulier celle des Evêques pour se relever. C’est ce que pense le Président réélu à la tête de la Conférence Episcopale Nationale du Congo. Joint par Radio Moto Butembo-Beni ce samedi 17 octobre, Monseigneur Marcel Utembi Tapa cite la transformation des anti-valeurs en habitudes normales et la banalisation des valeurs chrétiennes parmi les défis qu’il compte affronter.

Le Président réélu à la tête de la Conférence Episcopale Nationale du Congo compte contribuer à relever les défis de la RDC en communion avec d’autres Evêques.

« Tout le monde sait que le pays est malade avec beaucoup de situations qui déstabilisent la paix sociale. La guerre, les occupations, les milices qui se multiplient, des déplacés massifs, des massacres inimaginables qui vont dans le sens de désacraliser la vie humaine… Alors, tout ça constitue un défi auquel nous devons chercher des moyens, donner notre contribution comme Eglise. Parce que c’est un défi holistique qui interpelle et les pasteurs et les gouvernants », mentionne-t-il.

Un autre défi reste celui de pousser la coalition FCC-CACH à sortir de son instabilité pour amorcer les actions visant à améliorer le vécu du peuple congolais.

« Tout le monde constate que la coalition ne va pas. Cette coalition mérite aussi notre attention. Nous devons aider les alliés à placer l’intérêt principal du peuple au cœur de leur préoccupation », enchaîne Monseigneur Utembi.

Pour rappel, l’Archevêque de Kisangani a été réélu Président de la CENCO pour un second mandat de quatre ans. Jeudi 15 octobre, l’Assemblée plénière constituée des Prélats de 47 diocèses a voté pour vice-Président Monseigneur José Moko Ekanga du diocèse de Idiofa.

Patient Akilimali Tumsifu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *