Butembo-Beni : Onze nouveaux diacres au service de l’Eglise universelle

L’ordination diaconale de onze frères a eu lieu en la chapelle du grand séminaire de philosophât Regina Pacis de Vuhira ce mardi 20 octobre. C’était au cours d’une eucharistie que l’Evêque de Butembo-Beni a présidée.  Tout en demandant aux heureux du jour d’être des vrais témoins de l’Evangile, Monseigneur l’Evêque a dénoncé la persistance des massacres à Beni.

Une trentaine de prêtres ont concélébré cette messe d’ordination. Au cours de l’homélie, Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech a fait remarquer que le diaconat c’est un ministère très important en l’Eglise. Pour ce faire, le célébrant a demandé aux heureux du jour d’être des vrais témoins de l’Evangile pour plaire à Dieu et à tous les peuples.

« Si quelqu’un me sert, qu’il me suive… Gardez le mystère de la foi dans une conscience pure ; et témoignez par toute votre conduite de la parole de Dieu que vous annoncez. L’amour c’est le résumé de l’Evangile », a-t-il prêché.

Après ce commentaire les lauréats du jour ont reçu des bibles, des outils de travail dans leur pastorale diaconale.

Pendant l’étape d’envoi de ces ministres de Dieu en mission, Monseigneur l’évêque a annoncé l’ouverture de la nouvelle paroisse de Bulambo qui sera ainsi sevrée de celle de Bunyuka.

Les acolytes ordonnés sont trois carmes, un croisier et sept diocésains. L’un des diacres est affecté d’ailleurs dans cette nouvelle paroissiale placée sous la responsabilité des prêtres diocésains. A noter que l’ordination presbytérale de 17 candidats aura lieu le jeudi 22 octobre 2020 en l’église paroissiale Cœur immaculé de Marie de Kitatumba.

L’Eglise contre la persistance des massacres à Beni

La messe d’ordination diaconale de ce mardi a de nouveau été une occasion pour Monseigneur l’Evêque à condamner les massacres de Beni. Selon le Pasteur de Butembo-Beni, ce qui se passe dans cette région prouve en suffisance que plusieurs hommes sont devenus des inhumains. Il pense que les auteurs des massacres n’ont plus d’amour.

C’est pourquoi, ils peuvent tuer sauvagement les enfants de Dieu. Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech a ajouté que les conséquences de ces tueries dépassent les bornes. Parmi ces conséquences, il a cité notamment le déplacement interne de la population, les viols, les kidnappings, l’abandon des maisons et des écoles tout comme l’arrêt des activités agro-pastorales. « Tout ça dénote d’une insouciance de la part des certaines autorités politiques, militaires et administratives aux niveaux national et international », dénonce Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech d’un ton sec.

Georges Maombi Makeo

 

1 thought on “Butembo-Beni : Onze nouveaux diacres au service de l’Eglise universelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *