Nord-Kivu : l’insuffisance de ressources matérielles et humaines; un danger pour la propagation de la Covid-19 (Alerte du Ministre de la santé)

Le ministre provincial de la santé a reconnu, devant la presse lundi 02 novembre, que la RDC n’a pas trop de moyens de tester toutes les personnes suspectes de la Covid-19. Il s’est exprimé ainsi pour couper court aux rumeurs qui sont développées par certaines personnes qui pensent que la Covid-19 de l’Europe est différente de celle constatée en Afrique. Honorable Nzanzu Syalita appelle toute la population à privilégier la prévention que d’espérer la guérison une fois tombé malade de la Covid-19.

Le ministre Nzanzu Syalita précise qu’il n’y a pas trop de moyens de tester toutes les personnes suspectes de la Covid-19. C’est ce qui explique, selon lui une statistique faible de cas positifs en RDC.

Il estime qu’il y a plus de personnes atteintes de la Covid-19 qu’on ne sait pas identifier dans la communauté faute des moyens de tester systématiquement toute la population.

« Nous n’avons pas la même capacité qu’ont les pays développés à pouvoir tester les gens. Et je crois c’est là le grand problème. Par exemple dans des pays nantis, ce sont des tests systématiques que nous ne pouvons pas nous permettre. Je voyais la fois passée en Chine, 9 000 000 d’habitants testés à trois jours… », interpelle le ministre provincial de la santé.

Et le fameux respirateur ?

Une autre difficulté que cette autorité provinciale a soulevée est la question des respirateurs. Le ministre Nzanzu Syalita a indiqué qu’aucun malade au Nord-Kivu n’a atteint le stade de la nécessité d’un respirateur pour sauver sa vie. Il a ensuite noté que quelques respirateurs reçus manquent certains éléments et parfois la province n’a pas de ressources humaines capables de manipuler ces outils.

« Nous n’avons pas aussi parfois les ressources humaines pour faire bien calibrer ces matériels. Nous venons d’un atelier à Goma on nous demande si nous avons combien d’internistes. Pas beaucoup. Combien d’anesthésistes réanimateurs ? Aucun… Donc, c’est comme ça qu’il faut faire avec le peu de moyens », a-t-il conseillé.

Le ministre provincial de la santé a enfin demandé aux habitants de patienter encore pour qu’un laboratoire de test Covid-19 soit installé dans la partie Nord de la province.

Il faut dire que la ville de Butembo héberge encore quelques cas positifs au coronavirus. Pendant ce temps, il s’observe un relâchement des mesures barrières par la population.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *