Insécurité à Beni : près de 24 structures ferment leurs portes en zone de santé d’Oicha

Au-moins 90 % des structures sanitaires des 26 aires de santé qui constituent la zone de santé d’Oicha ne sont plus fonctionnelles. Le médecin chef de zone s’est confié à Radio Moto Butembo-Beni à ce sujet ce mercredi 11 novembre 2020. Docteur Kambale Soheranda plaide pour l’intervention urgente des autorités pour asseoir la sécurité dans cette zone.

Le médecin chef de zone évoque des raisons sécuritaires déplorables dans plusieurs villages de cette partie du Territoire de Beni en province du Nord-Kivu.

En tout cas, plusieurs prestataires des soins affectés dans les aires de santé à proie à l’insécurité chôment à Oicha. Docteur Kambale Soheranda  appelle les autorités politico-administratives et militaires à restaurer l’autorité de l’Etat le plus vite possible.

« On est arrivé au moment où on tue les gens et personne ne réagit à cela. On soigne des gens, mais les tueurs vont les achever à la maison. Donc, ça ne sert à rien notre service ici. Nous nous voulons donner la bonne santé aux gens, mais on vient les tuer… », interpelle Docteur Soheranda.

Depuis début novembre 2020, l’activisme des rebelles de l’ADF a été signalé dans les aires de santé de Mamove, Samboko et environs. Plusieurs dizaines des civils ont été atrocement tués et des structures sanitaires vandalisés.

Siku Provinces

1 thought on “Insécurité à Beni : près de 24 structures ferment leurs portes en zone de santé d’Oicha

  1. On est plus sur la carte de la RDC. A quoi sert de sauver des gens qui finiront par mourir d’une façon ou d’une autre; nous allons arrêter de soigner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *