Nord-Kivu : un élément FARDC présumé vendeur illégal d’armés arrêté à Goma

Photo RMBB : Effets militaires collectés à la deuxième journée consécutive de ramassage d'armes à Goma.

Un présumé vendeur illégal d’armes en feu a été arrêté par les services de sécurité dans la nuit de jeudi à ce vendredi 13 novembre 2020 au quartier Mabanga-Sud, en ville de Goma. Cet élément du commando FARDC du camp Katindo situé en pleine ville de Goma, a été intercepté, en détention de quatre armes en feu de marque AK 47, emballées dans un pagne. Le gouverneur du Nord-Kivu salue le courage et le travail abattu par l’équipe qui a immobilisé cet homme.

Prêt à dénoncer ses complices, Mbula Ebengo, cet élément galeux FARDC, a avoué qu’il a toujours posé ses armes au niveau de la concession de l’aéroport international de Goma.

Le chef du quartier Mabanga-Sud a déclaré que « cet homme est un soldat, membre d’un commando dans le camp Katindo ».

« Il a des complices et ils ont un seul boulot, celui de vendre les armes aux criminels. Ils sont quatre et celui-ci dit qu’il est prêt à nous montrer là que se situeraient ses compagnons complices. Encore cette nuit,  ils s’apprêtaient aller vendre les armes. Ils les cachent à l’aéroport de Goma. Quand ils sont arrivés à l’aéroport, ils ont emballé les armes dans un pagne. Et maintenant on l’a arrêté avec ces armes emballées dans ce pagne, il a quatre armes et quatre chargeurs », affirme Djeph Ikando Sawenga, chef du quartier Mabanga-Sud.

Nos démarches pour entrer en contact avec le général Guillaume Ndjike Kaiko, porte-parole de la 34éme région militaire n’ayant pas payé, le gouverneur lui, s’est limité à saluer le courage et le travail abattu par l’équipe qui a immobilisé cet homme. Carly Nzanzu Kasivita s’exclame que son existence clandestine avec ces effets militaires, était un grand danger pour la population.

Mercredi 11 novembre 2020, le gouverneur de province a lancé une campagne de ramassage d’armes et autres effets militaires, sur initiative du député Patrick Munyomo élu de Goma. Pour la troisième journée consécutive, plusieurs autres outils de guerre ont été rassemblés, parmi lesquels chargeurs et grenades.

L’on se souviendra qu’il y a trois semaines environ, le chef du quartier Mabanga-Sud, a encore arrêté une dizaine de cambrioleurs, qui venaient de dévaliser une maison de commerce de vente des montres, bijoux, ceintures, vestes et autres articles divers, toujours au quartier Mabanga-Sud en ville de Goma.

Le présumé trafiquant d’armes arrêté ce vendredi reste entre les mains des services de sécurité. Pendant ce temps, les enquêtes pouvant aboutir au démantèlement de son réseau se poursuivent.

John Tsongo

1 thought on “Nord-Kivu : un élément FARDC présumé vendeur illégal d’armés arrêté à Goma

  1. Courage et félicitation à monsieur le chef de quartier mabanga sud Pour le les efforts qu’il continue à manifester dans cette partie de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *