A Goma, la ministre provinciale de l’éducation annonce la signature de l’arrêté portant fixation des frais de scolarité

La ministre provinciale en charge de l’éducation annonce pour les toutes prochaines heures, la signature par le gouverneur, de l’arrêté portant fixation des frais de scolarité. Prisca Luanda l’a  dit ce jeudi 19 Novembre 2020, lors d’un tête-à-tête avec Monsieur l’abbé Henri Chiza, coordinateur provincial des écoles conventionnées catholiques. C’est pour répondre aux revendications des enseignants et mettre fin à la grève qui n’a cessé d’handicaper l’éducation des enfants.

C’était en présence de David Rukat, Directeur de la province éducationnelle Nord-Kivu 1. La patronne de l’éducation en province, a rassuré ses hôtes de l’encagement qu’a l’exécutif provincial, à répondre aux attentes des professionnels de la craie en province, en vue d’une éducation solide de tous les enfants du Nord_Kivu, sans discrimination aucune.

Cela arrive, après près d’un mois de grève décrétée par les enseignants réunis au sein de la synergie syndicale SYECO, SYNEP et SYNECATH; et près de trois semaines d’une reprise timide des cours après la levée spontanée de ladite grève.

Dans une proposition de l’arrêté, les enseignants des écoles publiques de la ville de Goma avaient soumis à l’autorité provinciale leurs revendications, parmi lesquelles la prise en charge des enseignants « nouvelles unités » et « non payés » par les parents d’élèves mais leur souhait n’avait servi que de remplir les tiroirs des autorités compétentes.

En ville de Goma, en dépit de l’annonce de la levée de la grève, les cours n’ont repris et n’évoluent sérieusement que dans des écoles privées, les enseignants des écoles publiques étant démotivés et incertains les uns de leur mécanisation et les autres de leur paiement, selon que l’on est nouvelle unité ou non payé.

John Tsongo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *