Insécurité à Rutshuru : trois personnes kidnappées et un agent de HEKS EPER Suisse amputé de son bras

Trois personnes ont été kidnappées le soir de dimanche 29 novembre 2020 à Mushweshwe, entre Nyanzale et Bwalanda, dans la chefferie de Bwito. Les victimes sont deux filles d’une même famille et un garçon. Un cas d’insécurité doublé de la suspension des activités de l’ONG Internationale HEKS EPER Suisse suspend momentanément ses activités dans la chefferie de Bwito.

Selon des sources de la Société Civile à Bwalanda et à Mutanda, les trois personnes kidnappées rentraient des champs à Kalambayiro lorsqu’elles sont tombées dans les mailles de leurs bourreaux. Nos sources attribuent ce rapt à de présumés combattants Nyatura d’un certain Komayombi.

Le fonctionnaire délégué du gouverneur à Nyanzale confirme ce rapt. Francis Bakundakabo renseigne que ces preneurs d’otage étaient au nombre de quatre et détenaient deux armes à feu et deux machettes. « Ils exigent une rançon en contrepartie de la libération des otages », confie-t-il.

Par ailleurs, l’ONG Internationale HEKS EPER Suisse suspend momentanément ses activités dans la chefferie de Bwito. L’annonce est faite par des sources de la Société Civile dans cette zone. La décision de cette ONG internationale est une conséquence de l’insécurité dans cette zone.

Selon nos sources, le vendredi 27 novembre, des inconnus armés ont amputé le bras de David Shumba, un agent de cette ONG sur le tronçon Bwalanda-Nyanzale,  en groupement Mutanda, dans la chefferie de Bwito. Ce blessé est admis aux soins à l’Hôpital de référence de Rutshuru.

Le fonctionnaire délégué du gouverneur à Nyanzale demande aux militaires FARDC déployés à Nyanzale d’organiser des patrouilles sur ce tronçon. Francis Bakundakabo invite les leaders communautaires à sensibiliser les jeunes engagés dans les groupes armés à répondre à l’appel du chef de l’Etat, celui de déposer volontairement les armes.

Notons que l’ONG HEKS EPER Suisse intervenait dans l’entretien des routes de desserte agricole entre  Singa et Kashalira, dans la chefferie de Bwito.

Faustin Tawite

1 thought on “Insécurité à Rutshuru : trois personnes kidnappées et un agent de HEKS EPER Suisse amputé de son bras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *