Nord-Kivu : la société civile de Kipese réactive sa lutte contre la commercialisation des boissons fortement alcoolisées

La société civile, forces vives noyau de Kipese, s’en va de nouveau en guerre contre la commercialisation et la consommation  des boissons fortement alcoolisées. Se confiant ce mercredi 1er décembre à Radio Moto Butembo-Beni, le président de la structure citoyenne s’indigne que ces activités se poursuivent impunément dans cette partie du territoire de Lubero.

Paluku  Kangitsi confirme qu’il y a même des services de l’État qui perçoivent  mensuellement de l’argent en guise de taxe autorisant ce commerce dangereux sur la vie des citoyens. Il présumé d’ailleurs que cet argent n’entre même pas dans le trésor public.

« Les gens se disent gagner leur vie alors qu’ils sont en train de nuire eux-mêmes à leur santé. Nous leur demandons de chercher un autre mode de vie. Chose drôle, il y en a de ces agents qui se donnent le toupet d’aller percevoir de l’argent là-bas pour encourager cette pratique », se désole-t-il en disant que les vendeurs des boissons alcoolisés ne gênent pas parce qu’ils payent pour leur activité. Et d’ajouter « on trouve des signatures de certains responsables dans certains carnets appelés « de payement mensuel » ».

Ghislain Siwako

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *