Butembo-Beni : les activités du groupe Jésus Prince de la Paix de la paroisse de l’UCG redémarrent le 25 décembre 2020

Les activités du groupe Jésus Prince de la Paix redémarrent bientôt en paroisse Saint Cyrille d’Alexandrie de l’UCG. La messe de réouverture de ces activités de ce groupe du Renouveau Charismatique Catholique est prévue le 25 décembre 2020, jour de la Nativité du Prince de la Paix. Pour ce faire, le curé de la paroisse UCG est en train de célébrer, avec ses paroissiens, la neuvaine de la Nativité du Seigneur avec cette intention de prière.

Par son décret de suspension du 08 décembre 2019, l’Evêque de Butembo-Beni avait suspendu les activités du groupe Jésus Prince de la paix. Ce groupe de réflexion et d’approfondissement spirituel, GRAS, était accusé des déformations de la foi catholique.

« Certains membres de ce groupe ont répondu de bon cœur à l’invitation paternelle de notre Evêque. Ils ont suivi, auprès des curés des paroisses résidentielles, la catéchèse de réévangélisation, au terme de laquelle ils ont publiquement professé la foi catholique et ont été accueillis à la table de l’eucharistie en communion avec l’Eglise Famille de Dieu en Butembo-Beni », contextualise le curé de la paroisse de l’UCG.

L’abbé Vincent Lughutu poursuit que la plupart de ces fidèles ayant réintégré la foi catholique prient en la paroisse de l’UCG.

« Ils nous font entendre leur souhait pastoralement acceptable de reprendre le renouveau Charismatique de l’UCG. La même demande vient d’être exprimée par les étudiants catholiques nouvellement inscrits à l’UCG. Ils viennent de tous les coins de notre diocèse et d’en dehors du Nord-Kivu », poursuit l’abbé Lughutu.

L’Evêque a paternellement encouragé cette démarche. Pour lui, une telle reprise devra s’effectuer en collaboration et en communion étroite avec le Comité de Coordination Diocésaine, COCODI du Renouveau et avec l’abbé aumônier diocésain des charismatiques catholiques. L’appel du curé de l’UCG consiste en l’unité dans la prière pour que cette intention soit traduite en actes d’ici le 25 décembre 2020.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *