Nord-Kivu : la Confusion s’installe dans le chef des responsables du Conseil territorial de la Jeunesse de Rutshuru

De la confusion règne au sein du comité du Conseil territorial de la Jeunesse CTJ Rutshuru depuis de début de cette année. Les membres de comité s’excluent les uns les autres à travers soit des communiqués de presse, soit des lettres. C’est une mêlée ouverte que partage Radio Moto Butembo-Beni ce samedi 09 janvier 2021. 

Le scenario rappelle celui du lendemain de l’accession de la RDC à l’indépendance. Le premier ministre d’alors Patrice Emery Lumumba a demi Kasavubu Joseph de ses fonctions de président de la République et vice-versa, semant ainsi un désordre à la tête du pays.

Dans un communiqué de presse du 02 janvier 2021, Shukuru Kikoba, chargé de communication du CTJ Rutshuru, a exclu de cette structure, Jean Claude Bwengo Mugisha, son président. Il lui reproche son appartenance politique et l’exercice des fonctions de secrétaire exécutif du BUREC dans le Rutshuru I.

Quatre jours plus tard, dans un autre communiqué de presse, Shukuru Kikoba exclut du CTJ Rutshuru, Paluku Muliravusa Gratien, vice-président de cette structure et son allié dans le combat contre Jean Claude Bwengo. Il l’accuse également d’exercer des fonctions de deuxième vice-président de la section de l’UDPS/Tshisekedi en territoire de Rutshuru.

Shukuru Kikoba estime qu’ils ont perdu leur impartialité pour raisons d’appartenance au BUREC pour le premier et à l’UDPS pour le second.

Mais au lendemain de son exclusion, soit le 03 janvier 2021, le président du CTJ Rutshuru, Jean Claude Bwengo,  avait suspendu de leurs fonctions au sein de cette structure, Shukuru Kikoba Emmanuel et Paluku Muluravusa Gratien, respectivement conseiller chargé de communication et Vice-président. Il leur reproche entre autres l’usurpation des pouvoirs, l’insubordination, la trahison, le détournement et la corruption.  Pour sa part, le chef du service de la jeunesse en territoire de Rutshuru explique que le CTJ est régi par des textes que les uns et les autres sont tenus à respecter.

Faustin Tawite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *