Nord-Kivu : de retour de Kinshasa, le gouverneur regagne Goma avec un message rassurant sur le rétablissement de la paix à l’Est de la RDC

Après un long séjour dans la ville-province de Kinshasa en mission officielle, c’est finalement ce dimanche 10 janvier 2021 que le gouverneur de province a regagné sa juridiction. L’honorable Nzanzu Kasivita Carly revient avec un message rassurant sur le rétablissement de la paix dans les zones sous menace des groupes armés négatifs locaux, nationaux et étrangers à l’instar de l’ADF au nord de la province.

Dans une interview accordée à la presse, Carly Nzanzu Kasivita a laissé entendre qu’il a, durant la récente conférence des gouverneurs tenue dans la capitale congolaise, présenté l’état des lieux de la province du Nord-Kivu et dont le chef de l’État a rassuré d’en tenir compte pour le rétablissement non seulement de la paix, mais aussi pour la stabilité des institutions  tant nationales que provinciales.

« Je suis resté à Kinshasa en train de rencontrer tous les services de l’Etat, toutes les institutions publiques pour parler spécifiquement de la question de la sécurité, de la question humanitaire mais aussi de la question du développement de la Province. Nous avons échangé longuement avec le commandant suprême, et la question de Beni préoccupe au plus haut niveau le chef de l’Etat. Il est engagé à mobiliser toutes les forces congolaises pour que nous puissions gagner contre l’ennemi », a-t-il rassuré.

Il a de nouveau appelé toute la population congolaise en général, celle du Nord-Kivu en particulier à une forte mobilisation afin de mettre fin à l’activisme des groupes armés dans les territoires de Rutshuru, Masisi, Walikale et Beni-Lubero où la population vit jour et nuit la peur au ventre.

Nzanzu Kasivita fustige en outre, le fait que certaines couches de la population se focalisent rien que sur quelques défaillances de l’armée loyaliste sur le champ de bataille au lieu de reconnaître les efforts consentis par les FARDC dans la sécurisation de la province toute entière.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *