Goma : une jeune commerçante assassinée au quartier Majengo

Une jeune dame a été assassinée vers 18 heures 30 de lundi 11 janvier 2021 au quartier Majengo en ville de Goma. La victime était une commerçante et exerçait au centre-ville de Birere en ville de Goma. Une femme de 33 ans assassinée quelques heures après la présentation de deux présumés bandits opérant dans ce chef-lieu de la province.

D’après un témoin anonyme, la victime a été assassinée devant sa résidence, par des bandits en arme en feu qui roulaient à moto, vêtus en tenue militaire. Ces bourreaux ont vite disparus dans la nature, s’enfouillant avec le sac de la défunte.

Monsieur Habaweze Germain, chef du quartier Majengo qui confirme l’information, rassure que les services de sécurité sont à pied d’œuvre pour dénicher les inciviques.

La résidence de la jeune fille a été inaccessible l’avant-midi de ce jour. Les jeunes étant en colère ont créé une vive tension dans le rayon du drame, dénonçant une mort de trop dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

La ville de Goma est en proie à l’insécurité caractérisée par des assassinats ciblés, des enlèvements et pillages sans merci, perpétrés par des bandits aux identités mystérieuses.

Pour y faire face, les services de sécurité affirment être toujours engagés à rechercher sans relâche les suspects, et les punir de façon exemplaire.

D’ailleurs l’avant midi de ce mardi, la police de Goma par le biais de son commandant le colonel Job Alisa, a présenté un présumé bandit à la pesse à l’hôtel de ville.

Benjamin Banyungu a été arrêté au quartier Kyeshero l’un de ses bastions, grâce à la collaboration population-services de sécurité.

Accusé dans plusieurs cas de criminalité et braquages multiples enregistrés à travers la ville, Benjamin Banyungu se fait cueillir, 48 heures seulement après l’immobilisation par la police, d’un autre bandit de haut rang du nom d’Afa, toujours au quartier Kyeshero. Il a été aussi présenté à la presse ce lundi par le numéro un de la police ville de Goma.

John Tsongo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *