RDC : les représentants de la CENCO et de l’ACEAC accueillis à Butembo-Beni

La délégation de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, CENCO et l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale, ACEAC, est arrivée en diocèse de Butembo-Beni ce vendredi 15 janvier 2021. L’avion de ces hôtes du diocèse s’est posé sur l’aéroport de Beni-Mavivi à 10 heures 34. Une mission qui s’ouvre sur les rencontres avec les différentes couches de la population.

Cette délégation est composée de Monseigneur Marcel Madila, Archevêque métropolitain de Kananga et Président de l’ACEAC, Monseigneur François-Xavier Maroy, Archevêque métropolitain de Bukavu et Monseigneur José Moko, Evêque de Idiofa et Vice-Président  de la CENCO. L’abbé Jean-Pierre Badidika, secrétaire général de l’ACEAC et l’abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO font partie de la délégation. Celle-ci a été accueillie par l’Evêque de Butembo-Beni. Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech était entouré des membres du clergé diocésain, du maire de Beni, du député provincial Saidi Balikwisha et autres personnalités. A sa descente de l’avion, Monseigneur Madila a lancé qu’il se confie au Seigneur pour qu’Il fructifie cette mission.

Après l’étape de l’aéroport, les Evêques sont allés jusqu’à Maymoya en groupement Bambuba-Kisiki. Les évêques ont marché à pied avec les habitants pour se diriger au bureau du groupement, près de 300 mètres. Des habitants de la place ont mandaté Kambale Musubao Patrick de la société civile de parler à leur nom. Il a insisté que seule la paix leur manque.

La délégation de l’ACEAC a insisté sur le terrain que les massacres doivent cesser. De retour de Maymoya, les hôtes du diocèse ont porté le même message d’espoir aux habitants de Oïcha et Mbau, respectivement dans les églises paroissiales. Partageant avec la presse son constat partiel de sa mission, Monseigneur Marcel Madila constate que la population a soif de la paix. Le Président de l’ACEAC fait remarquer que l’Armée est sur le terrain malgré les difficultés liées à son métier.

Partout où cette délégation est passée, l’on a noté un sentiment de satisfaction vis-à-vis de cette action de l’Eglise en sortie vers une population en détresse.

Patient Akilimali 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *