Insécurité au Nord-Kivu : les sujets ougandais à Kasindi appelés à se conformer à la loi congolaise

Tout part des tentatives répétitives de cas de justice populaire en Groupement Basongora dans la Province du Nord-Kivu pendant la première quinzaine de janvier 2021. Le président de la société civile forces vives dans ce coin du secteur de Ruwenzori, s’est confié à Radio Moto Butembo-Beni à ce sujet vendredi 15 janvier 2021.

Au cours d’une interview exclusive à RMBB, Mbusa Kapepya Ngali Zèbre Nzolene demande aux sujets ougandais qui vivent au poste frontalier de Kasindi pour le commerce de respecter la loi congolaise pour éviter toutes Suspicions pendant la nuit dans ce coin du secteur de Ruwenzori où sont répertoriés des attaques rebelles.

« Je voudrais m’adresser aux ougandais qui vivent ici en RDC. Qu’ils sachent qu’ils doivent se conformer à la loi congolaise, mais aussi afficher un comportement responsable. Un étranger ne peut circuler la nuit ces jours ci, vu le couvre-feu  exigé par l’Etat. Si vous outrepassez cette mesure, en tout cas vous serez considéré comme un suspect », a prévenu Kapepya Ngali Zèbre.

Tout en condamnant la justice populaire, le premier répondant de cette structure citoyenne appelle les responsables de la jeunesse locale et le comité local de sécurité à identifier les jeunes qui passent nuit à l’extérieur sous prétexte qu’ils contribuent pour la sécurité de Kasindi.

« Je vais continuer de condamner la justice populaire. Les gens de sécurité devraient identifier tous les sites où les jeunes passent nuit autour du feu, et savoir les répondants directs pour éviter le désordre », a-t-il conseillé.

Depuis le début de cette semaine, au moins trois personnes ont échappé à des cas de justice populaire car assimilées aux rebelles ADF qui tuent les congolais depuis des années.

Héritier Ndunda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *