Mgr Marcel Madila à Beni : « la Paix c’est le cœur et la mission de l’Eglise »

Une messe pour la paix et la justice a eu lieu ce samedi 16 janvier 2021 au sanctuaire Notre Dame de Guadalupe de Beni. Elle a été présidée par l’Archevêque métropolitain de Kananga et Président de l’Assemblée des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale. Au cours de son homélie, Monseigneur Marcel Madila a axé son discours sur la recherche de la Paix à travers la région.  

A l’amorce de la célébration eucharistique, l’Evêque de Butembo-Beni a condamné le contexte dans lequel les fidèles de son diocèse vivent. Nouvelle occasion pour Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech de déplorer les massacres et enlèvement de plus 6 mille civils.

« Une insécurité marquée par les enlèvements, des kidnappings et des tueries sauvages d’au moins 6 000 personnes. C’est dans ce contexte de crise que je vous accueille comme des messagers de l’Evangile de la paix », a lancé l’ordinaire du lieu qui ajoute « Votre visite pastorale constitue un éminent geste de solidarité et une parole vivifiante de réconfort ».

Le célébrant du jour a prêché que par manque de paix, l’homme est voué à la misère.

« L’héritage, en effet, c’est la paix. Il nous a dits : je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donner pas comme le monde vous la donne, et que donc, que votre cœur cesse de se troubler et de se plaindre. La paix c’est le cœur de l’Eglise. La paix c’est la mission de l’Eglise. Rien ne vaut la paix. Elle est la mère de tous les biens que l’homme puisse désirer », a-t-il prêché.

L’église du sanctuaire était pleine de fidèles pour cette messe. Cette dernière a connu aussi la concélébration de Monseigneur François-Xavier Maroy, Archevêque métropolitain de Bukavu qui fête ce samedi ses 16 ans d’épiscopat et Monseigneur José Moko, Evêque de Idiofa et Vice-Président  de la CENCO. L’abbé Jean-Pierre Badidika, secrétaire général de l’ACEAC, l’abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO  et l’abbé Henri Ciza, vicaire épiscopal et délégué de l’Evêque de Goma ont aussi concélébré cette eucharistie pour la paix et la justice.

Le Comité urbain de sécurité reçu par la délégation des Evêques

Les Evêques et Archevêques de la CENCO et de l’ACEAC ont accordé des audiences à l’hôtel Beni. Leur après-midi d’échanges a commencé par écouter les membres du Comité urbain de sécurité.

Le maire à l’intérim de Beni, qui était aussi à la messe, s’est fait accompagner des responsables des services de sécurité et de la cheffe de la MONUSCO, Bureau de Beni-Lubero. Au sortir de l’audience, Muhindo Bakwanamaha Modeste a restitué à la presse avoir eu un échange fructueux avec les Prélats catholiques.

« Il fallait qu’on s’entretienne sur les questions de l’heure, c’est-à-dire au sujet de la misère de la population pour que le passage des Evêques plaide la cause de la population. Ils ont été réceptifs et nous pensons que dans les salons où ils vont passer, ils vont certainement passer la voix de Beni pour qu’une solution soit trouvée. Appuyer l’armée c’est notre tâche à tous. Nous devons l’accompagner et fédérer toutes les forces derrière cette armée-là », a-t-il laissé entendre.

Après les administratifs, les Evêques ont aussi écouté des acteurs de la société civile et des représentants des structures des jeunes.

Patient Akilimali 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *