Monseigneur Moko Ekanga à Mbau : « Nos frères-là doivent quitter la brousse pour redevenir humains »

Les Evêques de l’ACEAC et de la CENCO ont célébré simultanément deux messes ce lundi 18 janvier 2021 à Beni-ville et à Beni-territoire. A Beni-ville, les Archevêques Messeigneurs Xavier Maroy et Marcel Madila ont concélébré en l’église paroissiale de Beni-Paida pendant que les Evêques de Butembo-Beni et Idiofa sont allés prier avec les fidèles en l’église paroissiale de Mbau. Là, ils ont insisté sur l’appel aux rebelles à quitter la brousser pour « redevenir humains ».

A Mbau, la messe a été dite sous la présidence de Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech. Toutefois, l’homélie a été brossée par Monseigneur José Moko Ekanga, Evêque de Idiofa et vice-Président de la CENCO. Ce dernier a de nouveau insisté sur la prière qui est une bombe contre les maux qui rongent Beni. Il a invité les fidèles à ne pas oublier de prier pour les trois prêtres kidnappés depuis 8 ans à Mbau, deux prêtres kidnappés  à Bunyuka depuis 3 ans et d’autres civils emportés en destination inconnue par l’ennemi. Monseigneur Ekanga s’est adressé expressément aux égorgeurs en leur demandant de redevenir humains.

« Je voudrais que ce message, par les voies des ondes de la technologie et des anges de Dieu, puisse rejoindre nos frères-là qui sont en forêt. Ils n’ont pas à vivre en forêt. Ils doivent vivre avec les hommes et redevenir humains. Quand on vole, on viole, on tue ; on dénature notre humanité », a laissé entendre Monseigneur Ekanga.

« Le mal se repend mais ne va pas nous décimer … »

Par la suite, le père Dominique Kalipi, curé de Mbau, Remy Lumande, chef de secteur de Beni-Mbau et le père Yves Kaghoma, Supérieur provincial des augustins de l’Assomption ont tour à tour décrit la souffrance des fidèles de Mbau. En concluant, le Pasteur de l’Eglise de Butembo-Beni a rassuré que le mal n’aura jamais de victoire sur le bien.

Juste après la messe, les deux Evêques sont allés bénir les trois arbres plantés en mémoire des pères Jean-Pierre Ndulani, Anselme Wasukundi et Edmond Kisughu. « Ne les oublions pas », chantait la chorale du Renouveau Charismatique Catholique de Mbau.

De retour de Mbau, Monseigneur l’Evêque de Butembo-Beni et son homologue de Idiofa ont rejoint le Président de l’ACEAC, Monseigneur Madila et l’Archevêque de Bukavu, Monseigneur Maroy à Beni-Paida. C’est d’ailleurs à Beni-Paida que le Gouverneur du Nord-Kivu et des membres du Conseil provincial de sécurité ont prié. Après des civilités, la délégation de l’honorable Kasivita et celle des Evêques sont allés en concertation particulière à l’hôtel Albertine à Beni-ville. Question de s’échanger des informations cadrant avec la situation socio-pastorale de Beni-ville et territoire. Au sortir de cette rencontre, l’honorable Nzanzu Kasivita Carly a  salué l’implication de l’Eglise catholique dans la recherche de la paix à Beni.

« Il y a une année nous avions reçu son éminence le Cardinal Ambongo pour la même question ; sa voix a porté. Nous espérons aussi que la voix de ces Evêques va porter le malheur de Beni dans les officines diplomatiques pour que la question de la sécurité soit prioritaire », a-t-il espéré.

Ce lundi 18 janvier 2021 est le dernier jour du séjour de la délégation e l’ACEAC-CENCO à Beni avant l’étape de Butembo.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *