Nord-Kivu : l’administrateur de Lubero balaie des rumeurs sur un quelconque retrait des FARDC de son entité

Il n’y a pas eu de retrait des troupes militaires en territoire de Lubero mais plutôt une permutation des unités. C’est la précision donnée ce mercredi 21 janvier 2020 par l’administrateur du territoire de Lubero.

Richard Nyembo Wa Nyembo éclaire l’opinion sur les rumeurs selon lesquelles les militaires FARDC se sont retirés de Kasugho, Kagheri, Kitsombiro, Ndoluma, Kipese et Masereka.

En fait, notre source mentionne que cette situation a été à la base de la psychose, la semaine dernière,  dans le chef des habitants de ces agglomérations. L’autorité territoriale qui revient d’une mission sécuritaire à Kasugho rassure que des nouvelles unités sont déjà déployées dans ces entités depuis lundi.

« On n’a pas retiré nos militaires. On a fait juste une permutation qui est une activité de routine pour nos forces de l’ordre. Il y a eu un programme des officiers supérieurs pour permuter les militaires et c’est en attente de ce mouvement là qu’il y a eu beaucoup de fausses informations qui ont circulé », a-t-il expliqué.

L’administrateur de Lubero déplore le comportement de certains groupes armés visibles aux environs de Kinyatsi, plus de 15 km au nord-ouest de Kimbulu qui voulaient profiter de ce mouvement des militaires pour commettre des exactions à l’endroit de la population.

Justin Kasembo depuis Lubero

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *