Butembo : le SYECO soulagé de l’arrestation  du directeur national du SECOPE 

Le syndicat des enseignants du Congo SYECO Butembo salue l’arrestation  du directeur national du Service de paie du Personnel Enseignant SECOPE  et l’inspecteur général à l’EPST. Ceux-ci sont soupçonnés d’être impliqués dans le détournement de 62 milliards de Francs congolais.

Mbusa Mutumwa Iréné, secrétaire permanent du SYECO Butembo, l’a dit à Radio Moto Butembo-Beni ce mardi 26 janvier 2021. Ce professionnel de la craie demande aux instances judiciaires de ne pas s’arrêter à ce niveau mais d’immobiliser aussi d’autres présumés complices dans ce détournement des frais destinés à l’enseignement.

« Le 12 octobre 2020 nous avions organisé une marche au cours de laquelle nous avions demandé que le ministre de l’EPST démissionne et que le directeur national du SECOPE soit arrêté. C’était par rapport aux données que nous avions déjà. Il y a quand même un qui est déjà arrêté, c’est un acte que nous encourageons, mais ces gens ne travaillaient pas seuls », a-t-il lancé.

A la question de savoir s’il y a de recrutement des agents fictifs dans certaines écoles de la province éducationnelle Nord-Kivu II, le secrétaire permanent du syndicat des enseignants du Congo SYECO Butembo a répondu par le positif.

Rappelons que le vendredi 22 janvier, le directeur national du Service de paie du Personnel Enseignant SECOPE et l’inspecteur général à l’Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel EPST ont été transférés à la prison centrale de Makala à Kinshasa.

Ngunza Mapasa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *