Nord-Kivu : des vivres pourrissent en route faute de praticabilité des tronçons Musingiri-Vuyinga et Muhangi-Kasinga

Les tronçons routiers Musingiri-Vuyinga via Mabambi et Muhangi-Kasinga sont en délabrement très avancé. Sur le terrain, des motos et camions restent embourbés en longueur de journée à cause du mauvais état de ces deux routes de desserte agricoles. Après plusieurs travaux communautaires improvisés par les usagers qui ne reconnaissent plus le rôle de l’attributaire, la population s’en remet au Gouverneur pour trouver une solution définitive.

Radio Moto Butembo-Beni et Moto TV ont réalisé une descente sur ces routes mercredi 27 janvier. Sur l’axe Musingiri-Vuyinga par exemple, les endroits les plus délabrés sont Vutswigha, Kachirachira, Mabambi, pont Mususa et Kinshasa peu avant la grande agglomération de Vuyinga, 45 Km au Sud-ouest de Butembo.

Par contre, sur l’axe Kasinga-Muhangi, la route est défectueuse surtout de Makoko à Vusamba.

Certains d’entre les usagers sont obligés de laisser leur nourriture à même le sol. Parfois, ces vivres pourrissent par manque d’être évacués vers des centres de consommation.

Dans une interview avec RMBB et Moto Tv, les usagers de  ces deux axes routiers se plaignent du comportement de l’attributaire de ces routes  de desserte agricole. Pour eux, rien ne sert de percevoir des taxes au niveau des barrières de Musingiri, Kayitwikire, Mabambi, Muhangi, Kasinga et Musienene-Ngombe sans réhabiliter les routes. Pire encore, il n’ y a aucun cantonnier sur ces routes pendant que la perception des taxes se porte bien sur le terrain.

« Si les autorités ne font rien sur cette route-là, en tout cas nous allons souffrir », lance ce jeune homme pendant que cet autre ajoute  « les autorités devraient vraiment nous aider en fin que l’attributaire soit changé pour que tout aille au mieux ». Cet taximan enchaine « nous payons des taxes de 2.000 fcs. Mais cette route vraiment, ca ne va pas, papa ».

La plupart de nos interlocuteurs s’en remettent au Gouverneur pour trouver une solution définitive au problème du délabrement de ces axes routiers en délabrement très avancé. Notons que les routes Butembo-Vuyinga et Muhangi-Musienene sont des voies de ravitaillement de la ville de Butembo en cossettes de manioc, bananes et autres vivres.

L’incivisme fiscal et l’autoprise en charge s’installent

En guise de protestation contre la perception des taxes sans contrepartie perceptible sur l’état de la route, des usagers de la route Butembo-Vuyinga avaient détruit le dimanche 17 janvier 2021 la barrière de Musingiri. Elle a été érigée de nouveau le mardi 26 janvier 2021.

La défectuosité des routes Butembo-Vuyinga et Musienene-Muhangi a été à la base d’une protestation de leurs usagers du 02 juillet au 02 août 2020. Ils avaient amorcé des travaux communautaires pour tenter d’interpeller l’attributaire.  L’un des usagers de cette route avait indiqué qu’il s’agissait d’une auto-prise en charge d’une population souveraine qui accuse l’attributaire d’avoir détourné les deniers publics.

L’ancien attributaire de la route Butembo-Vuyinga, Kahindo Matimbya Moïse alias Kidodi, avait été remplacé par l’Organisation BARDAB. « Ce changement n’a produit aucun résultat positif sur l’état de route », notent les usagers de la route Butembo-Vuyinga.

Evariste Kasereka 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.