Nord-Kivu II/Débats autour de 46 agents fictifs : le SYECO exige des enquêtes

Un tête-à-tête a vécu entre le Directeur provincial du SECOPE, EPST Nord-Kivu II et le Secrétaire  permanent du SYECO/Butembo, ce mercredi 03 février 2021. Cadre choisi, le bureau du directeur de la province éducationnelle Nord-Kivu II à Butembo.

La question des agents fictifs cités par le Secrétaire permanent du SYECO/Butembo a été au centre du débat. Dans un communiqué qu’il a rendu public le mardi 02 février, le secrétaire permanent du SYECO a fait mention de 46 au Nord-Kivu II.

Dans un entretien sans tabou entre les deux personnalités, Mbusa Mutumwa Iréné a avoué avoir écrit un document ce mardi 02 février accusant le SECOPE et l’Inspection de tremper dans le détournement des salaires des enseignants en faveur de 46 agents fictifs. Parmi ces fictifs, figureraient des fils des autorités en place, des étudiants, des commerçants et plusieurs inconnus.

A la question de savoir pourquoi Monsieur Mbusa Mutumwa Iréné,  Secrétaire permanent du SYECO/Butembo, n’a pas annexé les noms de ces fictifs sur sa déclaration, l’auteur a indiqué qu’il n’a pas assez d’informations malgré le nombre de 46 lui envoyé par ses sources depuis Beni, Butembo, Lubero, Kyondo et environs.

Interrogé hors micro à ce sujet par RMBB en son office de travail, Paul Mpetsi Eyenga, Directeur provincial du SECOPE, EPST Nord-Kivu II, a donné sa version des faits. «  Nous attendons les listes nominatives des fictifs pour qu’à notre tour, puissions faire notre travail », indique Paul Mpetsi Eyenga.

En somme, Mbusa Mutumwa Iréné, secrétaire permanent du SYECO, demande aux autorités scolaires de diligenter des enquêtes pour dénicher ces 46 fictifs.

Evariste Kasereka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.