Butembo : les victimes du déguerpissement à Vusumba s’insurgent contre la lenteur affichée dans le suivi du dossier Mboko

Les victimes de déguerpissement en cellule Vusumba au quartier Rughenda en ville de Butembo dénoncent la lenteur affichée par la commission de suivi instituée pour la résolution définitive du dossier Mboko. Se confiant à Radio Moto Butembo-Beni dimanche 21 février 2021, ces déguerpis accusent la commission de suivi de ne pas entretenir une bonne communication dans la gestion de ce conflit.

Au cours d’un échange avec Radio Moto Butembo-Beni, ces familles déplorent d’abord la non-considération des dégâts matériels perpétrés pendant les déguerpissements dans le processus de résolution de ce conflit. Elles invitent la commission de suivi à la sincérité et à la communication permanente avec les victimes en vue d’obtenir une médiation réelle avec Mboko.

Ces familles demandent à la commission d’exiger à Mboko la reconstruction des maisons. Les déguerpis disent oui à l’achat des fiches d’occupation parcellaires et non au rachat à Vusumba.

« Nous n’avons pas de compte à rendre à Mboko. Nous avons des comptes à rendre à l’Etat par rapport aux documents parcellaires, par rapport à des taxes. Mboko avait détruit beaucoup de maisons et jusque-là il n’a pas encore reconstruit. Il devrait restituer à la population un montant de 36.000 dollars. Ce qui nous tique fort est de voir que nos maisons sont encore détruites », lance Bin Mundele, le Secrétaire des dégeurpis.

Réagissant, Muhindo Mboko n’accepte pas la charge d’indemniser les déguerpis. Selon lui, ces habitants n’avaient pas qualité d’habiter à Vusumba. Toutefois, il se dit prêt à réconcilier avec le déguerpis.

« Les maisons qui sont là ne leur appartiennent pas. Le moment que nous n’avons donné aucun document à qui que ce soit, il est là sur son compte comme s’il était en pleine route. Nous on attend la population de Rughenda venir. Le vassal ne se donne pas le toupet de chasser la population. Que les gens aillent voir le maire qui pourrait leur donner une voie de sortie », a conseillé Monsieur Mboko.

Le maire de Butembo a effectué une descente à Vusumba le lundi 15 février 2021. Il était accompagné par d’autres membres de la commission qu’il chapeaute pour résoudre le dossier Mboko. Ce jour-là, maître Sylvain Mbusa Kanyamanda a appelé chacun des habitants de Vusumba à se procurer des documents de cadastre pour sa parcelle.

Léonce Muliwavyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *