Butembo-Deuxième jour du procès Mouzoko : 2 docteurs à la barre tiennent des propos contradictoires

Le deuxième jour des audiences sur l’assassinat du docteur camerounais Richard Mouzoko a été respecté. Ce mardi 23 février, deux prévenus sont passés devant la barre. Il s’agit du docteur Kasereka Kasisivahwa et le docteur Sangala.

Au cours de l’échange avec le premier président et les membres de la composition, docteur Kasereka a reconnu avoir participé en décembre 2018 à une réunion tenue à la division provinciale de la santé antenne de Butembo, une réunion au cours de laquelle le docteur Mundama Witende a émis une idée de trouver le mécanisme de chasser tous les médecins non originaires de la région. Selon docteur Kasereka, ce point n’était pas à l’ordre du jour. Mais, une idée soumise à l’analyse des participants vers la fin de la réunion.

La rencontre était présidée par Docteur Sangala. Passé devant la cour, docteur Sangala n’a pas reconnu avoir participé moins encore présidé une réunion allant dans ce sens au cours du mois de décembre 2018. Cet argument est revenu deux fois dans différents procès-verbaux entre docteur Sangala  et l’officier du ministère public en deux dates différentes.

Un aspect qui a nourri un débat houleux entre les parties prenantes parce que devant la cour, docteur Sangala s’est contredit en reconnaissant avoir tenu la rencontre du 03 décembre 2018.

En conséquence, la cour a demandé que les témoins comparaissent dans l’audience de mercredi 24 février à partir de 9h00. Ces témoins viendront confirmer l’ordre du jour de la réunion du 03 décembre 2018, les participants et le lieu de la tenue de la réunion.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *