Butembo-Procès Mouzoko : les PV de la comparution des fugitifs indexent le docteur Mundama

Les audiences dans le dossier du docteur camerounais Richard Mouzoko étaient à leur quatrième jour ce vendredi 26 février. Ce jour a été consacré à la lecture des procès-verbaux des interrogatoires des prévenus en fuite. Le Docteur Mundama s’en sortira-t-il ?

Les procès-verbaux en question ont été lus sur demande de l’officier du ministère public qui veut que la cour juge par défaut tous les prévenus en fuite. Une demande qui a été acceptée par la Cour.

Vous le savez déjà, 25 personnes sont poursuivies par le ministère public pour association des malfaiteurs et terrorisme. 8 seulement comparaissent pendant que le reste est en cavale.

Des procès-verbaux retraçant la comparution des fugitifs devant le magistrat instructeur ont révélé que le docteur Mundama Witende est l’élément moteur dans les attaques des Centres de Traitement Ebola, CTE, de la barrière de Kyambogho, de l’université de Lukanga et des cliniques universitaires du Graben. Pour accomplir son plan de chasser les prestataires de santé non originaires de la région, Docteur Mundama a monté une bande de miliciens dont certains seraient venus du mont Lubwe et d’autres de Kinyatsi. Malheureusement, certains parmi les miliciens étaient agents de la riposte.

Le procès-verbal qui a pu dévoiler presque tous ces éléments est celui d’un certain Paluku Kanzekele alias Pablo Boiteux qui serait le commandant en chef de cette bande de miliciens. Il avait reconnu que Docteur Mundama avait financé ces attaques à hauteur de 700 dollars américains et avait promis 25 000 dollars américains à sa bande après l’assassinat du docteur Richard Mouzoko.

Mais, il semble que cette somme n’a jamais été remise aux présumés assassins du sujet camerounais.

Presque tous ceux qui avaient participé aux attaques sont en fuite. Un fait qui suscite des interrogations dans le chef de certains habitants qui prennent part à ces audiences. Ceux-ci qui estiment que cette fuite aurait été organisée dans le but de cacher la vérité sur les vrais assassins du docteur Mouzoko Kiboung Richard-Valéry.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *