Nord-Kivu : plus de 60% d’habitants de la zone de santé de Masereka sont en état de la malnutrition chronique (Enquête 2020)

Plus de 60 pourcents d’habitants de la zone de santé de Masereka, en territoire de Lubero au Nord-Kivu, sont en état de la malnutrition chronique. Ce sont les résultats d’une enquête menée par le Programme National de Nutrition en fin 2020 et qui ont été rendus publics par le chef de cette zone de santé. Le docteur Samuel Mbusa pense que c’est l’exploitation désordonnée du sol qui serait à la base de ce phénomène.

C’est avec toute consternation que le Médecin chef de zone de santé de Masereka a fait cette révélation. Selon Docteur Samuel Mbusa, c’est depuis quelques années que cette situation s’observe dans plusieurs aires de Santé de sa zone de santé.

Ce soignant déplore que même des agglomérations qui étaient jadis réputées greniers de la région soient affectées par cette situation. « Cette malnutrition est la conséquence de la surexploitation du sol sans penser aux stratégies pouvant permettre sa réutilisation dans les jours à venir », a-t-il justifié tout en exprimant son regret face à cette situation.

D’après cette enquête du programme national de Nutrition menée en 2020, environs 60 pourcents des habitants de la zone de santé de Masereka vivent dans la malnutrition chronique.

Pour lutter contre ce phénomène, le médecin chef de cette zone de santé demande aux habitants de sa juridiction de pratiquer une agriculture ordonnée, basée sur le respect des normes établies par les agronomes.

Il demande au gouvernement de multiplier des projets de lutte et de prévention de la malnutrition dans cette région.

Enfin, aux exploitants agricoles, docteur Samuel Mbusa demande d’élaborer leurs plans tout en prévoyant des projets de reboisement et de mise en jachères du sol pour sa ré exploitation ultérieure.

Justin Kasembo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *