Pentecôte : Les habitants du secteur de Ruwenzori appelés à demeurer dans la foi

La fête de la Pentecôte a été célébrée dans l’Eglise Universelle dimanche 23 mai 2021. En marge de cette journée, des messes ont été dites à travers tout le diocèse de Butembo-Beni comme dans tous les pays du monde. Dans le secteur de Ruwenzori au Nord-Kivu, le vicaire en paroisse Saint Pierre et Paul de Mutwanga appelle les fidèles à demeurer dans la foi dans cette zone broyée par le massacre des civils.

Célébrée 50 jours après la Pâques, la Pentecôte est le temps de la réception de l’Esprit Saint par les Apôtres. Jésus Christ leur donna la mission d’aller faire de toute la nation les disciples.

« Jésus lui-même, en apparaissant aux Apôtres, Il leur a demandé d’aller à Jérusalem pour l’attendre. Et lui-même en arrivant, il leur dit : la paix soit avec vous. Deuxièmement Il les envoie en mission en disant, allez dans le monde entier annoncer la bonne nouvelle. Troisièmement, Il leur donne la force de l’Esprit Saint, et quatrièmement, Il leur dit de pardonner », a rappelé Monsieur l’abbé Vedastus Kagheni

Quel que soit la persistance des massacres dans cette zone, ce prêtre a mentionné que lorsqu’il y a la guerre et autres fruits de la méchanceté de l’homme, l’Esprit Saint se montre comme l’Unique Force. « Laissons-nous guider par l’Esprit Saint, l’Esprit qui donne la paix, la joie, la force, l’intelligence », a-t-il poursuivi.

L’abbé Vedastus Kagheni invite à la prière qui demeure une force pour combattre la criminalité dans l’Est de la RDC.

Au-moins dix-sept (17) villages du secteur de Rwenzori dans le Nord-Kivu restent inhabités depuis les dernières attaques des rebelles Ougandais d’Allied Democratic Forces(ADF) dans cette partie du territoire de Beni. Selon Wilson Batoleni, président de la société civile de Rwenzori, cette situation est due à l’insécurité grandissante dans cette partie de la province. Toutes les activités, même champêtres, ne fonctionnent plus suite à cette situation. Selon notre source, c’est depuis le 17 février 2020 que les premiers villages qui ont été attaqués par les ADF, sont isolés. Il cite notamment Ulebu, Chochora, Ntoma, Kinyambaore, Manzalau, Kanana, Makisabo, Vyerere, Mihende, Kinyambore, Muntobo, Mabondo, Mulwa et aussi Mwenda, Baatsa, Loselose.

Plusieurs attaques ADF ont été signalées dans cette partie l’année 2020 avec comme conséquence, le déplacement de la population qui fouillaient des nouvelles exactions.

Richard Makulumbe  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.