Nord-Kivu : 8 cas de choléra signalés à Sake et Kiroche

Au moins 8 cas de choléra ont été enregistrés à Sake et Kiroche, en territoire de Masisi (Nord-Kivu). Cette situation serait due au manque d’eau et des installations hygiéniques dans la zone. Un danger pour les populations sinistrées venues de Goma, pour fuir les risques liés à une autre probable éventuelle éruption volcanique.

Ces cas sont signalés précisément dans la zone de santé de Kiroche toujours en territoire de Masisi.
Le chef du groupement Kamuronza en territoire de Masisi confirme la nouvelle. Le Mwami Bauma Wabulenda demande au gouvernement ainsi qu’aux humanitaires de s’activer pour apporter une aide aux personnes déplacées, pour endiguer le danger.

« Exactement nous avons enregistré 8 cas de choléra durant cette semaine. Les professionnels de santé sont en pied d’œuvre pour prendre en charge ces cas. Il est très tôt de confirmer ou d’infirmer que ces cas sont venus de Goma. Toutefois, la maladie ne choisit personne. Dans l’ensemble c’est 6 cas à Sake et 2 autres à Kiroche. C’est dans la zone de santé de Kiroche. En cas de choléra, que la population alerte très vite les agents de santé. Que tout le monde respecte les règles d’hygiène. Nous demandons au gouvernement et aux humanitaires de venir en aide aux populations», a-t-il plaidé en ajoutant que cette situation serait due au manque d’eau.

Pour répondre à cette demande du Mwami Bauma, un convoi d’une dizaine de camions citernes a quitté Goma pour Sake l’avant-midi de ce samedi, en apportant de l’eau aux pauvres citoyens cantonnés à Sake.

Le samedi 22 mai dernier, l’éruption du volcan Nyiragongo a ravagé une grande partie du territoire de Nyiragongo, et a sensiblement affecté les habitants de Goma. Pour jouer à la prudence, le gouverneur militaire en complicité avec les équipes d’experts de surveillance volcanologique, a ordonné à la population des quartiers sous menace notamment Majengo, Bujovu, Mapendo, Mabanga Nord et Sud Mikeno, Murara, les volcans,… de quitter la ville en direction de Sake, pour les mettre à l’abri du danger.

John Tsongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.