Nord-Kivu : L’OMS craint une augmentation de cas de Covid-19 suite au déplacement des populations de Goma

Folefack Tengomo, Représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé. Ph. John Tsongo

En la période post-éruption volcanique, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dit craindre pour une probable augmentation de cas de contaminations liés au Covid-19 en ville de Goma et environs. Cette inquiétude nait du fait que les populations se soient déplacées et camper en masses, sans respect d’aucune mesure barrière. Quelles démarches sont-elles entreprises ?

« Vous savez comment les populations se sont déplacés sans respect de mesures barrières. Et vous savez que le Nord-Kivu est la deuxième province la plus touchée par le Covid-19 après Kinshasa. Il est probable que durant les déplacements, les gens ont contracté le Covid », a noté le docteur Gervais Folefack Tengomo.

Se confiant à RADIOMOTO.NET samedi 05 juin dernier, le représentant de l’organisation mondiale de la santé a annoncé que les dispositions sont en train d’être prises pour contrer la contamination.

« Nous y travaillons pour essayer de faire face à la situation et nous sensibilisons les populations à se faire vacciner pour pouvoir lutter contre la flambée de cas de contaminations dans les semaines à venir », a-t-il sensibilisé.

Environs 24.000 personnes ont reçu le vaccin anti-covid, depuis le lancement de la campagne de vaccination en RDC. Ces chiffres très insignifiants vis-à-vis des effectifs attendus, laissent croire que les contaminations pourraient aller à la flambée. Encore que le pays fait face à sa troisième vague de contaminations dues au covid-19.

« Le lavage des mains, l’éternuement dans le creux du coude, la distanciation sociale, le port du masque,… sont autant de gestes qui sauvent et que la population devrait scrupuleusement observer », rappelle docteur Gervais Folefack Tengomo, notre interlocuteur.

John Tsongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.