Nord-Kivu et Ituri : Le Président Tshisekedi appelé à revoir les décisions portant mesures d’accompagnement de l’état de siège

La Convention pour le Développement des Peuples Forestiers (CODEPEF-Ituri) demande au Chef de l’Etat Congolais de  revoir les décisions portant  mesures d’accompagnement de l’état de siège enfin de sauver des vies innocemment souffrantes dans la province de l’Ituri.

Dans son Bulletin au président de la république, rendu public ce mardi 15 juin 2021, la CODEPEF-Ituri dit constater avec regret que l’État de droit qui à été longtemps  vanté dans ce pays n’existe plus dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Et cela à cause de la précipitation liée à la déclaration de l’état de siège. Maître Laurent Kyeya, son coordonnateur, brosse succinctement la situation que traversent les populations de ces deux provinces dans le secteur  judiciaire.

La justice est minutieusement foulée au pied par les auditorats détachés dans les territoires où les tribunaux militaires n’existent pas. Les gens sont placés en détention prolongée sans que leur détention puisse être régularisée. Pour ce faire, nous vous ( Ndlr, Président Tshisekedi) demandons de saisir le conseil supérieur de la magistrature spécialisée à la matière afin de pouvoir régulariser la situation judiciaire en Ituri et Nord-Kivu”, a-t-il lancé avant d’énumérer une série de recommandations suivantes :

  • La réouverture des audiences civiles dans les provinces sous état de siège;
  • L’installation des tribunaux militaires dans tous les territoires où se trouvent les tribunaux de paix, afin de rapprocher la justice des justiciables;
  • Le renforcement des effectifs des magistrats militaires pour faire face au nombre incalculable de dossiers soumis aux rares magistrats qui y sont;
  • La capacitation des magistrats militaires face aux infractions purement civiles.

La mise en jour de ce bulletin intervient au moment où le Président de la République séjourne dans la partie Est de la RDC. A BENI, le décor est planté, ce mardi, afin de réserver au Chef de l’Etat un accueil digne de son rang en dépit des contraintes sécuritaires déplorées dans cette région.

Siku Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.