Butembo : « L’instruction des matières civiles a bel et bien repris » (Président du TGI)

Juge Djamba Lokundo, Président du Tribunal de Grande Instance de Butembo. Ph. Patient Akilimali, RMBB

L’instruction des matières civiles dans les juridictions civiles a bel et bien repris dans la ville de Butembo (Nord-Kivu). En dépit du rythme moins accéléré au Tribunal de Paix, Radio Moto Butembo-Beni a constaté, mardi 13 juillet, que tout marche comme prévu.

Là, la première audience après reprise a eu lieu lundi 12 juillet dernier sur des matières civiles. Le mardi, jour prévu pour les audiences dans des matières des enfants en conflit avec la loi, il n’y a pas eu d’audience. A la base, des matières à traiter n’étaient pas prêtes au Tripaix. Le même mardi, Radio Moto a constaté que le Tribunal de Grande Instance de Butembo n’a pas tenu sa traditionnelle audience prévue pour les matières civiles.

C’est ce mercredi 14 juillet 2021 que le Président du Tribunal de Grande Instance, TGI Butembo, a  annoncé que la première audience a lieu ce jeudi 15 juillet, sauf changement. Le Juge Djamba Lokundo souligne qu’en matière civile, ce sont les parties qui doivent actionner la machine. Voilà pourquoi, il mentionne que les concernés des dossiers pendants doivent passer relancer la procédure au Greffe.

« Les avocats qui sont derrière les dossiers civils savent ce qu’ils doivent faire pour que le tribunal sache ce qu’il doit faire à l’égard des uns et des autres », a-t-il mentionné.

Notons que l’instruction des matières pénales pourra revenir aux Tripaix et aux TGI après l’état de siège.

Par matière pénale, on entend ce qui a trait aux infractions prévues par la loi alors que les matières civiles concernent des arrangements et contrats entre civils, généralement. Etant donné que les Parquets instruisent les matières pénales, il est difficile pour l’instant de dire qu’ils ont repris leurs activités totalement. S’agissant des infractions, le Parquet signe son intervention de la phase pré-juridictionnelle où interviennent les enquêtes jusqu’au Réquisitoire. Les Officiers du Ministère Public y affectés interviennent dans des procès en matière civile seulement à l’étape de l’Avis avant le prononcé du jugement.

Patient Akilimali & Gloire Sikwaya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.