Nord-Kivu : Les médecins ont levé leur grève

Les médecins du Nord-Kivu ont décidé de suspendre leur mouvement de grève, précédemment annoncé. La décision des professionnels de la santé a été prise depuis vendredi 23 juillet dernier.

Les blouses blanches constatent que la région est rongée au même moment par l’insécurité, la troisième vague des contaminations liées au Covid-19 et en la crise post-éruption volcanique.

« Nos collègues ont compris qu’il n’y avait pas de raisons sérieuses d’entrer en grève au Nord-Kivu. L’autorité provinciale nous a demandé de lui présenter un cahier de charge, avec des revendications qui relèvent de mes compétences, et moi je vais y apporter des solutions. Nous sommes en train de travailler avec eux, d’ici là nous pourrons finaliser ledit cahier de charge et nous pourrons le présenter à l’autorité provinciale. La grève est certes légale, mais les collègues ont compris qu’au Nord-Kivu, dans le contexte qui est le nôtre, ça ne valait pas la peine de faire la grève. Sillonnez dans les différentes structures sanitaires, il n’y pas de grève », indique le représentant des médecins.

Pour exiger l’amélioration de leurs conditions sociales, l’immatriculation des nouvelles unités, le paiement de la prime de risque, les médecins du Nord-Kivu ont décidé de se joindre à leurs confrères de Kinshasa qui eux, ont d’ailleurs décidé de durcir leur mouvement de grève entamé il y a quelques jours, si bien qu’ils ont arrêté de prendre en charge même les urgences.

Au Nord-Kivu, le vice-gouverneur a appelé les médecins à l’abstention. Lors de la rencontre avec ces hommes aux blouses blanches, le commissaire Ekuka Lipopo, leur a rassuré de répondre favorablement à leurs revendications, pourvu qu’ils lui présentent leur cahier de charge, qui est en cours d’élaboration.

John Tsongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.