Beni-Chefferie de Bashu : La société civile décrète 3 journées de deuil suite à l’insécurité

La société civile, noyau de la chefferie de Bashu dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) a décrété trois journées de deuil et sans activités à partir de ce lundi 23 août 2021. Elles ont été convenues vendredi 20 août 2021. Il s’agit d’une mesure consécutive au carnage de 9 civils, au kidnapping d’autres, à l’incendie d’au moins 32 maisons et au pillage des biens de la population de Kathanda.

La mesure a été communiquée à RADIOMOTO.NET ce dimanche 22 août 2021 par le rapporteur des forces vives de Bashu. Les forces vives, noyau de la chefferie de Bashu, appellent à des journées sans activités lundi, mardi et mercredi pour pleurer les 9 morts et décrier toutes les conséquences qu’entraîne l’activisme des combattants présumés de l’Allied Democratic Forces (ADF).

« Il faudrait également que ces trois jours servent d’interpellation aux autorités afin qu’elles protègent les personnes et leurs biens », note la société civile qui atténue que pendant ces jours, seules les officines pharmaceutiques et des lieux de vente des vivres seront fonctionnels.

Le premier rapporteur de la société civile de la Chefferie de Bashu a téléphoné que sa structure encourage les FARDC qui sont dans les opérations contre l’insécurité au Nord-Kivu et en Ituri. L’ennemi étant encore actif dans différents milieux, il plaide pour le renforcement de ces opérations afin de la restauration de la paix dans ces provinces sous état de siège.

« C’est cette paix qui permettra la libération de plusieurs personnes encore en otage, la redynamisation des activités champêtres et la relance économique », a fait entendre notre source.

En ce qui concerne Katanda, la société civile de Bashu regrette la captivité d’une soixantaine de civils, l’incendie d’une trentaine de maisons, le vol du bétail et le déplacement des habitants vers des milieux supposés sécurisés. Outre l’intervention militaire, la structure citoyenne invite les humanitaires et les bonnes volontés à assister les sans-abris de Kathanda ; ce village de la notabilité de Buhesi en groupement Isale-Bulambo assailli par des rebelles présumés de l’ADF, la nuit de jeudi 19 à vendredi 20 août 2021.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.