Goma : l’Armée chante les exploits de l’état de siège, la population s’en moque

En ville de Goma dans le Nord-Kivu, pendant que l’Armée de la République Démocratique du Congo (RDC) applaudit les exploits de l’état de siège, la population s’en moque.

Les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) se félicitent d’avoir réalisé des résultats convaincants, depuis le décret de l’état de siège en province du Nord-Kivu en mai dernier. Devant la presse de Goma ce vendredi 17 septembre 2021, l’armée annonce avoir enregistré plus ou moins 6 redditions des rebelles, ce qui lui a valu un effectif d’environ 800 combattants, et plus de 400 armes en feu récupérées.

Des résultats mitigés par certains habitants contactés par RADIOMOTO.NET.

Monsieur le journaliste, nous sommes tous ici au Nord-Kivu et nous voyons ensemble que les tueries ont dépassé les bornes. A Goma, Masisi, Beni on tue les gens chaque jour…“, lance Jonathan Kambere. A coté, monsieur Victoire ajoute “Nous on attendait la paix, la sécurité. Mais, c’est catastrophique. Il y encore beaucoup à faire”.

Lieutenant-colonel Guillaume Ndjike Kaiko, porte-parole de la 34ième région militaire regrette que ce sont des résultats que négligent la population de Goma. L’élu de Beni, le député provincial Jean Paul Ngahangondi, ne veut entendre l’armée de bonne oreille. Pour lui, “pas question de se voiler la face, le bilan de l’état de siège est largement négatif”. 

Pour autant, le député Jean Baptiste Kasekwa se désole que “depuis l’instauration de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, plus de 600 civils ont été tués”. Cet élu de la ville Goma, citant un rapport de monitoring d’un élu de la région, mentionne que depuis le début de l’état de siège, plus de 120 villages ont été conquis par l’ennemi dans la région de Beni, contrairement à une nonantaine qui était signalée avant cet état de siège.

John Tsongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.