Butembo-Beni : Feu Abbé Gabriel Karambura, un Pasteur de l’Evangile vécu

Le corps de l’abbé Gabriel Karambura a été enterré ce mardi 28 septembre 2021 en début d’après-midi au cimetière des prêtres à Musienene en diocèse de Butembo-Beni. Les cérémonies ont été présidées par l’Evêque de Butembo-Beni entouré des prêtres et fidèles. Dans son homélie, Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech a regretté la disparition d’un Pasteur humble et hospitalier.

Avant l’étape de l’enterrement, l’Evêque de Butembo-Beni venait de dire les absoutes devant la morgue de l’hôpital Matanda. C’est là que Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech a béni le corps de l’illustre disparu. Cette étape a succédé celle de la messe de requiem dite au sanctuaire Saint François d’Assise de Kaghuntura.

L’Ordinaire du lieu et 78 prêtres dont le Vicaire général et le Supérieur provincial des Augustins de l’Assomption en Afrique ont concélébré l’Eucharistie. Deux diacres et des fidèles venus de Beni-ville et Butembo étaient de la partie.

Dans son homélie, Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech a indiqué que l’abbé Karambura était humble, hospitalier, sans discrimination, silencieux, discret et surtout un homme d’action, pasteur de l’évangile vécu.  Il console que l’abbé Karambura n’est pas mort mais il a changé de mode de vie parce qu’il avait reçu et vécu la Parole de Dieu qui est Jésus Lui-même.

« Son courage a démontré qu’il s’agit de quelqu’un qui ne se laissait pas abattre par des tentations ou autres difficultés. Il a écouté la parole de Dieu, a cru et a vécu selon le commandement de l’amour. Nous sommes consolés nous nous laissons ainsi consoler parce que ceux qui écoutent la parole de Dieu et croient en Lui sont déjà passés de la mort à la vie », a-t-il prêché.

Malgré cette perte, le Pasteur de l’Eglise de Butembo-Beni pense qu’il y a lieu de rendre grâce à Dieu pour les qualités de l’abbé Karambura. La qualité phare étant l’inculturation et l’évangélisation de la culture qu’il a démontrées en tant que prêtre et phyto-thérapeute à Beni-cité.

« … Il a aidé beaucoup de malades qui avaient déjà perdu confiance après avoir été traités par des médicaments modernes sans guérir. Remercions donc le Seigneur pour les dons, les grâces et les différents exemples qu’il nous lègue », a lancé l’ordinaire du lieu.

Né en 1938, l’abbé Karambura est parmi les 4 premiers ordonnés par Monseigneur Emmanuel Kataliko en 1967.

Aperçu biographique

L’abbé Gabriel Karambura est né à Lutunguru-Lughenge en territoire de Lubero. Selon les renseignements biographiques rédigés par le chancelier diocésain, feu abbé Karambura a suivi ses études primaires à Bingi avant d’être admis au Petit Séminaire Tumaini Letu de Musienene.

Après la Philosophie et la Théologie à Bukavu-Murhesa, l’illustre disparu a achevé un processus sanctionné par l’ordination sacerdotale en l’église de Kitatumba le 27 juillet 1967. Juste après ordination, il a été Curé de Kitatumba pendant une année. Ensuite, il a servi comme Vicaire à Maboya puis à Beni-cité de 1968 à 1974. Il a aussi servi comme Professeur au Petit Séminaire, Recteur de cette maison de formation, Directeur spirituel au Philosophat de Beni-Paida,

Aumônier  des religieux et religieuses dont les sœurs PSP, Curé de Lubango, Curé à Beni-cité de 1988 à 1998 avant d’y redevenir Vicaire jusqu’à sa mort. Sa famille biologique indique qu’elle compte 23 prêtres qui sont au service de l’Eglise grâce aux encouragements et orientations de feu abbé Karambura.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.