Butembo : Appel de la société civile à l’auto-prise en charge liée à la légitime défense

Des participants à la conférence de la société civile dans la salle de réunion la FEC Butembo-Lubero, samedi 23 octobre 2021

Pour la société civile, forces vives, coordination de Butembo, l’auto prise en charge liée à la légitime défense reste le seul moyen que doit utiliser la communauté pour mettre hors d’état de nuire l’ennemi.

Cette recommandation a été émise à l’issue d’une conférence que la Coordination locale et des experts invités ont animée, ce samedi 23 octobre 2021. Les échanges ont vécu dans la salle de réunion la FEC Butembo-Lubero, au centre-ville de Butembo.

Le premier vice-président de la société civile Coordination provinciale du Nord-Kivu a expliqué aux membres des composantes de la société civile de Butembo les causes profondes des conflits au Nord-Kivu. Dans son exposé, Katembo Mateso Edgar a notamment cité la négociation des accords qui n’aboutissent pas à des résultats escomptés.

“L’échec de matérialiser les accords de Sun City, de Lemera, de Kampala, pour ne citer que ceux-là, a plutôt amplifié l’insécurité en RDC, surtout dans sa partie Est”, a déploré le conférencier.

Face à cette situation, Katembo Mateso Edgar estime que l’autoprise en charge ou mieux la légitime défense mérite d’être une solution pratique aux troubles sécuritaires actuels, puisque, a-t-il expliqué, cette autoprise en charge n’est pas une guerre contre le gouvernement, ni contre l’armée.

“Dans cette auto-prise en charge, respectez les principes fondamentaux de la légitime défense qui consiste à ne pas s’attaquer lorsqu’on n’est pas attaqué, à ne pas s’en prendre en désordre sans respect des lois du pays. Nous allons travailler en bonne collaboration avec ceux qui ont la bonne volonté de nous aider à avoir la paix”, a lancé Edgar Mateso.

Les participants à cette conférence ont restitué ce qu’ils ont appris. Le cas de Maximin Muhamba qui sensibilise à son tour, les habitants de l’Est à “parler un même langage afin de défendre la terre des aïeux“.

Cette conférence rentre dans le cadre du programme de la Coordination provinciale de la société civile du Nord-Kivu pour la fin de multiples formes de l’insécurité en région Est de la RDC.

Léonce Muliwavyo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.