RDC-ESU: la faculté de médecine désormais réservée aux diplômés d’Etat ayant obtenu au minimum 70%

Après avoir organisé l’encadré des étudiants des facultés de médecine déclarées non viables, le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU) a pris un arrêté ministériel fixant les conditions de recrutement des étudiants en première année de graduat ou première de Licence en LMD de la faculté de médecine.

Considérant la nécessité et l’urgence, le ministre Muhindo Nzangi Butondo a décidé que nul ne peut être inscrit en Première année de graduat/Première licence LMD en faculté de médecine s’il ne réussit pas au concours d’admission organisé au sein de l’université. L’article 2 de cet arrêté mentionne que le concours d’admission vérifie si le candidat à l’admission dispose de pré requis nécessaires à la poursuite avec succès des études supérieures et universitaire en faculté de médecine. Ce même article met en compétition les places assises disponibles afin de retenir objectivement les candidats classés en ordre utile.

L’article 3 précise que ne peut être admis à participer au concours que le porteur d’un diplôme d’Etat ou son équivalent des humanités scientifiques ou d’un diplôme d’Etat de toute autre section obtenu avec au moins 70%. Dans l’article 4, le ministre notre que l’établissement organisant la filière médecine ne peut recruter en première année de graduat /première licence LMD que par rapport au quota d’inscription lui réservé à travers l’instruction académique de l’année.

Ainsi, comme le précise l’article 5, sont abrogées toutes les dispositions antérieures contraires au présent arrêté. De cette manière, le secrétaire général à l’ESU est chargé de l’exécution du présent arrêté qui entre en vigueur à la date de sa signature, ce mercredi 27 octobre 2021.

Au terme d’une enquête de viabilité menée dans les facultés de médecine par les experts de l’ESU, mais aussi des conclusions des enquêtes menées en toute indépendance par l’ordre de médecins, résultats adoptés aux états généraux de l’ESU de Lubumbashi, 16 universités ont été autorisés à organiser les facultés de médecine.

Avec la Cellule de communication Min/ESU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.