Bouclage à Butembo : 4 policiers blessés et une moto incendiée

Le recouvrement forcé des taxes et impôt de l’Etat s’annonce difficile pour les taxateurs et les agents de la Police Nationale Congolaise en ville de Butembo. Visiblement, la population meurtrie par l’insécurité n’est pas prête à s’acquitter de son devoir civique.

Déjà tôt le matin de ce  mardi 2 novembre, les agents de la Police de Circulation Routière (PCR) et les Agents du service de TRANSCOM ont été visibles dans différents coins de la ville de Butembo. Question de chercher les usagers des engins automoteurs sans permis de conduire.

Vers 10 heures, les opérations ont mal tourné pour ceux qui étaient au croisement du boulevard Julien Paluku et la rue qui mène vers l’évêché. Des échauffourées ont éclaté entre les usagers des motos et les agents des services de l’Etat. Débordés par une pluie des usagers des engins automoteurs, les agents de la PCR ont dû abandonner leur moto DT. Leurs bourreaux ne l’ont pas épargnée, ils ont vite brûlé cette moto. Quant aux agents du TRANSCOM, ils ont reçu quelques coups des projectiles et de boxe avant d’être sauvés par un taximen qui les a embarqués et les conduire vers leur bureau à MGL.

Au total, 5 personnes ont été blessées à savoir 4 policiers et un agent de TRANSCOM ainsi qu’une moto de la police incendiée. Selon la presse de la PNC Butembo, le Commandant intérimaire de la PNC,  commissariat urbain de Butembo, déplore ce comportement affiché par ces conducteurs qu’il qualifie de taximen.

Le Commissaire Supérieur Tangibima Agiti Gaston précise que cette opération va continuer sans faille dans les carrefours ciblés malgré l’incident enregistré. Il appelle tous les conducteurs d’engins motorisés  non en règle à s’acquitter   pour se conformer  à la mesure prise par l’autorité provinciale du Nord Kivu, le Lieutenant Général Ndima Kongba  Constant.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.