Nord-Kivu : un Centre de Transit pour les Enfants Vulnérables ouvert à Butembo

Un Centre de Transit pour les Enfants Vulnérables (CTEV) a été ouvert officiellement en ville de Butembo, ce dimanche 07 novembre 2021. Ce CTEV situé en cellule Vusenzera du quartier Vutsundo, dans la commune Kimemi, près du marché dit « Kiwede » est une initiative de l’organisation Action Concrète pour le Développement Urbano-Rural (ACDUR) RDC.

Les autorités religieuses, politico administratives, les habitants des cellules Vusenzera et Katali, ainsi que d’autres invités ont témoigné du début du fonctionnement de ce Centre de Transit pour les Enfants Vulnérables. A l’occasion, le Coordonnateur de ACDUR/RDC a expliqué aux participants à l’activité le rôle de ce CTEV. Kambale Mupakazi Alphonse a montré que le CTEV consiste en un centre d’accueil et d’encadrement momentanés des enfants vulnérables non accompagnés à cause de différentes circonstances de la vie.

On va chaque fois nous amener les enfants dans le centre. Et puis nous, on a l’obligation de rechercher les familles de ces enfants pour leur réinsertion. Nous pouvons leur apprendre les différents métiers qui peuvent les aider à grandir et à réintégrer la société“, a-t-il expliqué.

A ce même sujet, dans son intervention, le vice-président de ACDUR/RDC a renchéri que l’encadrement d’un enfant vulnérable au sein du CTEV est gratuit pendant 3 mois. “Ce, en attendant que l’enfant retrouve sa famille ou soit orienté vers les services de l’Etat ou un quelconque orphelinat“, assure Muhindo Munyirungu Roger.

Au nom de l’autorité étatique, c’est le Chef de quartier Vutsundo qui a permis le début de fonctionnement du Centre de Transit pour les Enfants Vulnérables, CTEV, à Vusenzera.

Le CTEV garantit à ses hôtes l’alimentation, la prise en charge socioprofessionnelle, sanitaire, juridique et psychologique. Les participants à l’activité de l’ouverture officielle de cette structure ont salué cette initiative de ACDUR/Rdc. Les membres de ACDUR et quelques invités à l’activité de ce dimanche ont recommandé que même si ACDUR a pensé ce centre, il faut que les parents veillent toujours sur la sécurité générale de leurs enfants.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.