Nord-Kivu : 6 problèmes sécuritaires majeurs identifiés à Rutshuru

Les acteurs sociaux et autorités étatiques ont diagnostiqué six (6) problèmes sécuritaires majeurs en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Cet exercice s’est effectué au cours d’un atelier de diffusion du Plan des Actions Sécuritaires tenu lundi 14 février et mardi 15 février 2022.

Ce plan a été initié par le programme Ensemble pour la Sécurité et la Paix à l’Est de la RDC. Selon l’inspecteur provincial de la territoriale et coach provincial dans le domaine de la gouvernance sécuritaire, ces problèmes restent les mêmes que ceux qui avaient été identifiés en 2018 si bien qu’ils apparaissent avec des proportions différentes. Il s’agit notamment de :

  • L’activisme des groupes armés,
  • Les tracasseries,
  • Les kidnappings,
  • Les conflits fonciers,
  • La toxicomanie,
  • Les conflits de pouvoir coutumier.

Face à cette situation, les coaches provinciaux avec leurs partenaires comptent s’impliquer dans la question afin de juguler tous les problèmes.

« Curieusement, le diagnostic qui s’est achevé a abouti aux mêmes résultats. Ça veut dire que les mêmes problèmes persistent. C’est pourquoi, nous devons mettre en œuvre les plans locaux de sécurité pour éliminer les causes de tous ces problèmes. Nous avons un plan opérationnel. Il donne une définition globale de chaque plan. La mise en œuvre va suivre. Les coaches provinciaux et les partenaires passeront à tout moment pour accompagner le territoire et la communauté afin de juguler tous les problèmes. Ce qui nous dépasse au niveau de Rutshuru, le plaidoyer sera fait au niveau provincial, voire au niveau national », note Michel Magenda.

Revenant sur un seul des problèmes ci-haut énumérés, le territoire de Rutshuru fait face aux cas criants de kidnapping. Lundi 03 janvier dernier, par exemple, 3 civils ont été kidnappés dans ce territoire de la province du Nord-Kivu. Ce cas, tout comme plusieurs autres, a été décrié par la société civile qui compte sur l’implication des services de sécurité pour mettre fin à cette situation.

Faustin Tawite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.