Butembo : les chefs du quartier Ngere désavoués par des habitants

Les activités socio-économiques et scolaires sont restées paralysées la journée de ce vendredi 18 mars 2022 dans le quartier Ngere de la commune Kimemi dans la ville de Butembo (Nord-Kivu). C’était sur appel de la Véranda Mutsanga section Vulamba/ Ngere. Les membres de ce groupe de pression réclamaient le départ du chef de quartier Ngere et son adjoint.

Les manifestants accusent les deux autorités de base de mégestion. Ils leur reprochent également d’avoir arbitrairement vendu un terrain qui servirait de marché pour le quartier Ngere.

Le chef titulaire de Ngere et son adjoint seraient aussi complices dans des cas d’arrestations arbitraires des habitants de Ngere depuis qu’un militaire avait été retrouvé mort dans le même quartier au début de l’année 2022“, chargent les manifestants contactés par RADIOMOTO.NET sur place.

L’un d’eux poursuit “Il n’existe même pas un petit marché dans notre quartier, mais ces gens s’adonnent à la vente des parcelles qu’ils démorcellent comme ils veulent. Que ces gens partent nous n’avons plus besoin d’eux. Nous on va, en tout cas, continuer notre lutte contre leur règne”.

Contacté hors micro, le chef titulaire du quartier Ngere a rejeté toutes les accusations qui pèsent sur lui. Il parle plutôt d’une “manipulation des jeunes du quartier par certaines personnes, leaders de son quartier“.

Ngere a recouvré son ambiance vitale aux heures vespérales de ce vendredi 18 mars 2022. Ce, après que la police a dispersé les manifestants à coup de gaz lacrymogène.

Au cours des manifestations de ce vendredi, deux jeunes ont été interpellés par les services de sécurité.

Léonce Muliwavyo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.