Rutshuru : des marchands sous la peur d’écouler leurs produits à Bunagana malgré le retrait du M23

Les marchands de Kiwanja se trouvent entre la peur de rester longtemps à Bunagana en groupement de Jomba dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) malgré le retrait du M23 dans cette région. L’on y assiste actuellement à une raréfaction de certains articles.

Certes, des affrontements entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23) ont affecté la chaîne d’approvisionnement des marchands qui fournissent Kiwanja des produits d’origine ougandaise.

De nombreux revendeurs ont vu leurs capitaux réduits : le cas pour les œufs qui sont devenus rares dans la région si bien que les prix sont restés inchangés.

Gédéon est tenancier d’une cafétéria à Kiwanja. Il se rappelle encore du calvaire occasionné lors des affrontements qui ont opposé en fin mars et début avril 2022, les FARDC aux M23.

« Chacun de nous lorsqu’il a appris les nouvelles de la guerre, il a préféré gardé son argent en poche. Si vous avez de l’argent pour l’utiliser pour des fins commerciaux, vous en prenez pour les besoins du ménage. Même si vous avez suspendu les activités, les besoins du ménage restent là. Alors, vos frais diminuent. Surtout les activités commerciales sont presque à l’arrêt car il n’y a pas de voie d’aller et de retour. Il y avait vraiment une raréfaction des produits de commerce. Bunagana nous aide vraiment. Si quelqu’un s’y rend, même s’il a peu d’argent, il remmène une quelconque quantité de divers articles : peut-être des œufs ou encore de la pomme de terre. Alors, comme la guerre s’est improvisée, vous trouvez des marchands avec des stocks très reduits », s’est-il désolé.

Gédéon s’en remet au gouvernement congolais. Il appelle les autorités à mettre un terme à cette guerre par tous les moyens pour que les habitants vaquent librement à leurs activités.

Faustin Tawite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.