Nord-Kivu : « Les habitants ont exprimé leur désaveu face à l’État de siège » (Véranda Mutsanga)

La Véranda Mutsanga remercie la population du Nord-Kivu pour les deux journées ville morte lundi 25 et mardi 26 avril 2022. Elle analyse que les habitants ont exprimé leur désaveu face à l’État de siège.

Cette structure entame que l’état de siège a montré ses limites face aux attentes de tous les Kivutiens qui pensaient que l’option prise par le président de la République apporterait une solution à l’insécurité à l’est de la RDC.

« C’est une déception totale du côté population qui ne voit pas son armée FARDC mener des offensives afin d’en découdre avec les ADF et tous les groupes armés qui continuent à endeuiller, à taux élevé, les populations des provinces sous État de siège », lit-on dans un communiqué de la Véranda Mutsanga.

Elle appelle toutes les autorités à prendre des mesures drastiques pour ramener le plus vite possible la sécurité et la paix dans la partie Est du pays conformément à l’article 52 de la constitution.

« Nous encourageons la population à s’engager dans la lutte allant dans le sens de rendre toujours très redevables les dirigeants congolais qui semblent toujours écouter par la voix de la pression pour écouter la population. Dans la non violence, nous devons toujours revendiquer nos droits », poursuit la dépêche de la Véranda Mutsanga de ce mardi 26 avril.

Ce groupe de pression tient foi aux garanties données pour lever très bientôt l’État de siège. Option qui rentre dans le cadre de la requalification pour que les militaires se concentrent aux fronts.

« Nous tenons à observer pendant une courte durée ne dépassant pas un mois, avant de relancer les actions de grande envergure pour la cause », lit-on dans le même document.

Au cours de ces deux jours sans activités, la véranda Mutsanga dresse qu’aucun de ses membres n’a été arrêté ni blessé par les forces de l’ordre et de défense.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.