Butembo : le documentaire qui retrace le sit-in des élèves à la mairie de Beni projeté samedi à l’UCG

La présentation du documentaire retraçant le sit-in des élèves et écoliers à la mairie de Beni a eu lieu le samedi 05 juin 2022. L’activité s’est déroulée dans la salle Malumalu 2 de l’Université Catholique du Graben (UCG). Les étudiants et les élèves des différentes institutions ont pris part à cette activité.

Intitulé « La voix des oublies », ce documentaire a ému les téléspectateurs. Au visage triste, la plupart des participants se tenaient les joues en voyant la souffrance qu’ont endurée les enfants pendant 8 jours de sit-in à la mairie de Beni pour réclamer la paix dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Mulisya Kelly, réalisateur de ce documentaire fait savoir qu’il l’a ficelé dans le but de pérenniser la lutte qui a déjà commencé. Pour lui, ce film vise aussi à montrer au monde entier ce qui se passe dans la région de Beni.

« L’objectif était de pérenniser la lutte déjà commencée. Je voulais savoir qui est derrière ça (sit-in des élèves : ndlr) », a-t-il indiqué.  

Rika Ndekesiri, l’un des acteurs principaux de ce documentaire a expliqué au public que le sit-in mené était caractérisé par des actes de tortures orchestrés par quelques agents de l’ordre. Elle se désole du fait que jusque-là le président n’a pas encore réalisé sa promesse, celle de pacifier les régions en proie de l’insécurité. Mais, affirme-t-elle, les enfants de Beni ne baisseront pas les bras au sujet de la lutte amorcée.

A cette même activité, les enfants membres du club de la chronique : « Que pensent les enfants » diffusée à la RTVH ont présenté leur film intitulé « Les orphelins de Balolanda ». Dans cette autre œuvre, les enfants ont démontré la souffrance que subit la paisible population suite à l’insécurité au Nord-Kivu et en Ituri.

Il sied de noter que cette activité a connu la participation de deux musiciens. Nicky Lycris et Mapson, slameur. Ceux-ci ont exécuté des chansons et slams, qui réclament paix dans l’Est de la RDC.

Rosette Kamukehere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.