Le diocèse de Butembo-Beni face à la prolifération des sectes religieux

La prolifération des sectes et nouveaux mouvements religieux ainsi que le problème d’auto-prise en charge matérielle, sont parmi les grands problèmes auxquelles fait face le diocèse de Butembo-Beni. C’est le chancelier de l’Evêque du diocèse qui a relevé cette réalité, le samedi 29 juillet 2023. Il a aussi parlé des défis, des raisons d’espérer et de perspectives d’avenir  pour les 25 ans à venir.

Au cours d’une conférence tenue en la salle S1 de l’ITAV Butembo, l’abbé Mumbere Matsungu Ignace a énuméré les défis auxquels le diocèse et ses pasteurs se confrontent. Il cite notamment l’inculturation de la foi et l’engagement pour la paix.

« Il y a quatre principaux défis. Le premier est celui de la foi ; l’inculturation de la foi. Le défis de l’insécurité ; le défis de l’islamisation radicale silencieuse mais de plus en plus concurrente ; et le défis de l’engagement pour la paix, pour la justice et pour la réconciliation. A ces défis s’ajoutent deux gros problèmes à savoir le problème de la prolifération des sectes et de nouveaux mouvements religieux et le problème de l’autoprise en charge matérielle », a-t-il énuméré.  

Pour lui, malgré ces défis et problèmes, il y a lieu d’espérer. La démographie et l’engagement des fidèles à s’approprier l’appel de l’évêque pour l’auto-prise en charge à construire l’Eglise, sont parmi les raisons.

« La première raison d’espérer pour nous c’est la foi de notre peuple. Notre peuple est celui qui croit fermement à Dieu. La deuxième raison d’espérer c’est la démographie grandissante. Quand Monseigneur Sikuli donne la confirmation, il est très heureux de voir le nombre élevé de jeunes et des enfants », a-t-il renchéri.

Parlant de perspectives d’avenir, l’abbé Mastungu cite le renforcement de la pastorale des intellectuels en les entrainant à bien remplir leur rôle ainsi que la promotion de la synodalité.

« Nous devons continuer à affermir la foi des fidèles pour que s’il y a un vent, qu’ils puissent résister », a-t-il inculqué.  

La conférence s’est tenue dans le cadre de la commémoration de 25 ans d’épiscopat de Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech. Fixées pour ce mercredi 02 août 2023, les festivités auront bel est bien lieu le 11 août pour des raisons organisationnelles.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.