Goma reprend son calme après le carnage qui a causé au moins 43 morts

La situation est restée relativement calme en ville de Goma ce lundi 04 septembre 2023. Des motos et quelques bus de transport en commun ont circulé sans problème depuis le matin.

Ce lundi, quelques banques ont ouvert leurs portes au centre-ville. Néanmoins, plusieurs ont ouvert vers 10 heures. C’est à Ndosho et au niveau du Laïc vers Virunga que la situation a été un peu tendue. Ici, des pierres ont été placées sur la chaussée pour barrer la route.

A 12 heures, la situation était déjà maitrisée sur tous ces endroits. Suite à l’annonce de la ville morte, plusieurs parents  n’ont pas envoyé leurs enfants à l’école ce lundi.

S’agissant des jeunes et quelques acteurs politiques et des membres du mouvement citoyen arrêtés au stade de l’unité dimanche, ils ont été libérés vers 21 heures de ce même dimanche.

Selon la source de RADIOMOTO.NET, l’acteur politique Christian Badose et l’activiste Jack Sinzaera étaient accusés d’instrumentaliser les jeunes qui organisaient un deuil des victimes de la tuerie de mercredi dernier.

Pour rappel, lors du passage au stage de l’Unité du convoi de la délégation des ministres venus de Kinshasa, les jeunes présents à ce lieu ont jeté des pierres sur le cortège de la délégation. Ce calme survient après un carnage qui a causé la mort à au moins 43 personnes.

Fiston Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.