Butembo : ASSTA dénonce la vente illégale de ses parcelles par certains agents de l’Etat  

L’Association des sages solidaires du troisième âge (ASSTA) dénonce le non-respect des personnes âgées par des services de l’Etat ou de grandes personnalités. Son coordonnateur l’a dit à l’occasion de la journée internationale des personnes âgées, célébrée le 01ier octobre mais reportée en ville de Butembo pour ce lundi 02 octobre 2023. Elle déplore au même moment la vente illicite de ses parcelles.

Le thème choisi pour la circonstance a été : « Les personnes âgées dans un monde d’égalité des droits et disons non à la discrimination en fonction de l’âge ».

C’est en expliquant ce thème que les membres d’ASSTA ont dénoncé la discrimination à leur égard. Par le biais de Muhindo Safari Norbert, coordonnateur de l’association, les personnes âgées de Butembo membres d’ASSTA citent, par exemple, la vente de leur parcelle de Bel Air et celle de Kyambogho par des agents de l’Etat.

Ils ajoutent la non-prise en compte de leur proposition de loi sur le respect et la protection des personnes âgées par le bureau du Sénat.

« Nous restons toujours locataires alors qu’on nous a toujours promis des terres qui sont vendues par les personnes de mauvaise foi. L’une se trouve à Kyambogho. C’est presque un hectare qu’on nous a donné pour qu’on puisse construire un home de vieillard. Ce terrain a été vendu illégalement par le directeur des titres immobiliers sortant. Il est aujourd’hui à Goma. Une autre terre est vendue par un agent de l’Urbanisme qui se trouve aujourd’hui à Goma », s’est-il plaint.

Ce message a été donné au cours d’un culte d’action de grâce. Les activités ont vécu à l’église adventiste du septième jour à Matanda sur avenue Baswagha au quartier Biondi.

Esther Vwiravwahali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.