Butembo : ‘‘C’est possible de guérir les pieds bots si le handicap est soigné avant le temps’’ (Physiothérapeute Kamate Omer)

Le directeur du Centre pour handicapés « Heshima Letu » de la ville commerciale de Butembo (Nord-Kivu) rassure qu’il est possible de guérir les pieds bots « si le handicap est soigné avant le temps ». Il a donné l’assurance à RADIOMOTO.NET, à l’occasion de la journée mondiale du handicap, le lundi 09 octobre 2023.

Physiothérapeute, le frère Kambale Kamate Omer a indiqué que la plupart de cas, les enfants naissent avec ce handicap. Jusque-là, les causes de ces malformations des pieds ne sont pas connues.

Parlant du traitement du handicap, il cite deux étapes. Il s’agit notamment de la de correction qui consiste à corriger les pieds malformés moyennant les plâtres ou la chirurgie. La seconde est l’étape de maintien qui consiste à adapter les pieds déjà corrigés, aux souliers.

D’après lui, une fois que les pieds bots ne sont pas soignés deux ans après la naissance, l’enfant aura toujours de douleurs et risque de présenter un handicap permanent.

« Pour le traitement, nous retenons deux étapes. Nous avons l’étape de la correction des pieds malformés par les plâtres, ou par la chirurgie. La deuxième étape, c’est le maintien. Donc, après avoir corrigé, nous devons adapter tel ou tel autre soulier aux enfants pour qu’il n’y ait pas récidivité », a-t-il fait savoir.

Pour prévenir ce handicap, le Frère Kambale Kamate Omer recommande aux parents de respecter les conseils donnés lors des consultations prénatales et planning familial.

« Nous demandons aux parents de bien suivre les conseils médicaux notamment les consultations prénatales. Il faut bien suivre ce qu’on a dit pour la planification familiale. Ça peut vraiment intervenir. Puisque comme je le dis, ça peut arriver que ces pieds soient associés à d’autres malformations », a-t-il insisté.

Il convient de noter que le traitement des pieds bots est gratuit au Centre pour handicapés « Heshima Letu » de Butembo. Cela, à travers le programme Hope Wolks. Ce programme des soins est opérationnel dans 15 pays dont 13 en Afrique.

En République démocratique du Congo, c’est dans 4 provinces à savoir le Maniema, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et l’Ituri. Au Centre pour handicapé « Heshima Letu », on reçoit les enfants de ce genre chaque mardi.

Joëlle Mwenge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.