Butembo : les vendeuses des «soldes» sollicitent une clémence pour écouler leurs marchandises sur la voie publique

 

La vente en “solde” est déjà d’actualité au centre commercial de Butembo. Des habits et souliers sont visibles au marché central et autour de celui-ci. Les vendeuses plaident pour des mesures de clémence.  

RADIOMOTO.NET a rencontré certaines vendeuses ce Vendredi 1er décembre 2023. Elles parlent d’un faible engouement de clients et de la présence policière dans leurs points de vente habituels. Elles sollicitent l’autorité urbaine de leur accorder juste un mois pour écouler leurs marchandises.

Il s’agit d’une pratique vécue chacun fin d’année. C’est surtout sur boulevard Joseph Kabila autour du Rond-point VGH. Ici, des souliers et habits sont très visibles. Les marchandes y étalent des habits de toutes les catégories et les souliers en un prix réduit.

Pour cette année, l’autorité a déployé des éléments de l’ordre pour empêcher ces activités qui enfreignent la circulation sur la chaussée. C’est ce qui ne permet pas à la clientèle d’être stable comme le déplorent ces marchandes.

« (1) En tout cas, nous éprouvons beaucoup de difficultés sur le boulevard. La police nous chasse à chaque instant et on se demande comment on va trouver à manger pour nos enfants dans cette allure. (2) Les éléments de la police nous dérangent vraiment quand nous exerçons notre commerce. Ils nous demandent même de l’argent en disant qu’ils vont nous laisser vendre calmement. Mais après, ils nous chassent toujours », se plaignent-elles.

N’ayant aucun autre endroit pour exercer ce commerce de fin d’année, Ces commerçantes appellent l’autorité urbaine à les accorder juste un mois pour écouler leurs marchandises en vue de subvenir tant soit peu aux besoins de leurs familles respectives.

« (1) Nous demandons aux autorités de la ville de nous accorder juste ce mois de décembre pour qu’on gagne quelque chose dans notre commerce des soldes (2) Que le maire de la ville ait pitié de nous. Qu’il dise à la police de nous laisser écouler nos marchandises, nous partirons après un mois », plaident ces vendeuses.

Il y a quelques jours, la police a mis fin au grand marché de sauterelles sur la boulevard Joseph Kabila. Selon elle, ce marché asphyxiait la circulation. Aujourd’hui, c’est le marché de soldes qui est en voie d’être délocalisé.

Rosette Kamukehere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.