Butembo : des entreprises d’impression s’offrent des bénéfices lors de la campagne électorale (Témoignage)

La campagne électorale a été bénéfique pour certaines entreprises d’impression de la  ville de Butembo (Nord-Kivu). Les propriétaires de ces établissements affirment que la moisson est abondante depuis le lancement du processus électoral. T-shirt, chapeaux, autocollants, photos et effigies sont là les matériels qu’on voit sortir de ces maisons d’impression depuis l’enrôlement des électeurs.

Gerlas Vihamba est agent à la maison « Moula Print » située dans la galerie Kisune sur boulevard Joseph Kabila. Dans une interview accordée à RADIOMOTO.NET ce  samedi 16 décembre 2023, il a déclaré que les revenus ont connu une hausse sensible grâce à l’impression des photos des candidats députés.

Il souligne qu’au début et au milieu de la période de campagne électorale, lui et ses collègues passaient des nuits blanches pour travailler. A lui de poursuivre que, comparativement à la campagne de 2018, la maison a enregistré beaucoup des gains.

« Nous avons bien travaillé pour les candidats durant cette période de campagne électorale. Nos clients, ce sont des candidats députés. Ils ont été satisfaits. Comparativement à d’autres années, nos revenus ont presque haussé. Cela nous a vraiment redonné courage », a-t-il témoigné.

Il pense que cela est consécutif à l’équipement des maisons de la place. Elles ont  déjà tous les matériels possibles et aptes pour toute sorte d’impression sur tout support disponible. Et donc, plusieurs candidats députés ne se sont plus rendus à Kampala pour imprimer leurs photos, comme c’était le cas lors des échéances passées, dit Gerlas Vihamba.

« Ça m’a beaucoup réjoui de voir nos députés venir en masse. Cette année, les candidats députés ne se sont pas dirigés à Kampala pour imprimer leurs photos, parce que les imprimeries locales ont déjà tous les matériels possibles. Les candidats députés ont vraiment apprécié notre travail », a-t-il renchéri.

Gerlas Vihamba déplore, toutefois, le payement avec retard de certains candidats députés qui attendaient encore des moyens financiers des autorités morales des leurs partis et regroupements politiques.

Rosette Kamukehere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.